Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Livre : « l’antilepénisme ordinaire » des politiques et des médias

15 mai 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Critiques | Livre : « l’antilepénisme ordinaire » des politiques et des médias

Livre : « l’antilepénisme ordinaire » des politiques et des médias

15 mai 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Le sociologue et politologue Pierre-André Taguieff publie aujourd’hui, aux éditions du CNRS, un ouvrage qui fait déjà du bruit dans les rédactions parisiennes. Dans Du diable en politique, il démonte en effet le discours médiatique convenu et systématique vis à vis du Front National et le dénonce comme inepte et inefficace.

Décrivant avec minu­tie et de mul­ti­ples exem­ples la « dia­boli­sa­tion » dont le par­ti de Marine Le Pen fait l’objet depuis de nom­breuses années, l’au­teur affirme que celle-ci s’est tou­jours révélée con­tre-pro­duc­tive et n’a eu pour résul­tat que de faire pro­gress­er les scores du FN.

Selon PA Taguieff en sub­sti­tu­ant l’indig­na­tion morale et la con­damna­tion dia­bolisante à la cri­tique argu­men­tée et à la lutte poli­tique, le dis­cours médi­a­tique dom­i­nant a offert au par­ti nation­al­iste le rôle val­orisant et élec­torale­ment por­teur de « bouc émis­saire du sys­tème » et de héraut de la « France d’en bas ».

L’au­teur affirme que, depuis le milieu des années 1980, l’antilepénisme est devenu « l’opium des élites ». Il con­stitue pour lui un breuvage idéologique qui les soulage et les endort, en les con­for­t­ant dans l’idée qu’elles appar­ti­en­nent au camp du Bien. Par ailleurs, l’antilepénisme jouerait égale­ment le rôle d’un ersatz de pro­gramme poli­tique, masquant l’impuissance intel­lectuelle de la gauche, privée des illu­sions mobil­isatri­ces du com­mu­nisme, et de la droite « libérale », inca­pable d’as­sumer ses promess­es électorales.

Un pavé dans la mare du conformisme…

Du diable en politique – Réflexions sur l'antilepénisme ordinaire

Du dia­ble en poli­tique – Réflex­ions sur l’an­tilepénisme ordinaire

Or, pour faire face aux nou­velles formes de l’ex­trémisme, on ne peut se borner à lancer des impré­ca­tions et à égren­er des clichés, il faut étudi­er, argu­menter et com­pren­dre, en bas­ant sur l’analyse des faits et des actes et non sur de pré­ten­dues « inten­tions » ou « arrières pen­sées » prêtés à ses adver­saires. Mais le dis­cours médi­a­tique con­tin­ue pour­tant à utilis­er les mêmes recettes qui ont échoué jusque là et ne sem­ble pas par­venir à se réformer ni à s’adapter au nou­veau paysage poli­tique français qui est en train de gliss­er du bipar­tisme à un tri­par­tisme à l’avenir encore indéterminé.

C’est donc un véri­ta­ble pavé dans la mare du con­formisme intel­lectuel et de la bonne con­science médi­a­tique que jette l’au­teur de La Force du préjugé ou de La Nou­velle Judéo­pho­bie, avec cet ouvrage de 400 pages qui allie la rigueur uni­ver­si­taire à la vigueur polémiste.

Une lec­ture pas­sion­nante et instruc­tive à la veille des élec­tions européennes où, selon de nom­breux obser­va­teurs, la « vague bleu Marine » s’an­non­cerait déferlante.

Du dia­ble en poli­tique – Réflex­ions sur l’an­tilepénisme ordi­naire, de Pierre-André Taguieff, Edi­tions du CNRS, 400 pages, 26,40 €

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés