Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’hebdomadaire Newsweek Polska a‑t-il appelé à l’assassinat du leader du PiS Jarosław Kaczyński ?

25 juin 2017

Temps de lecture : 3 minutes

Accueil | not_global | L’hebdomadaire Newsweek Polska a‑t-il appelé à l’assassinat du leader du PiS Jarosław Kaczyński ?

L’hebdomadaire Newsweek Polska a‑t-il appelé à l’assassinat du leader du PiS Jarosław Kaczyński ?

Accueil | not_global | L’hebdomadaire Newsweek Polska a‑t-il appelé à l’assassinat du leader du PiS Jarosław Kaczyński ?

L’hebdomadaire Newsweek Polska a‑t-il appelé à l’assassinat du leader du PiS Jarosław Kaczyński ?

25 juin 2017

Les médias français sont coutumiers des appels au meurtre de Donald Trump comme l’a fait récemment Laurent Ruquier. Le média américano-polonais Newsweek s’est distingué en appelant de manière indirecte à l’assassinat du leader du PIS, le parti conservateur polonais au pouvoir.

Le con­tre-ren­seigne­ment polon­ais (ABW) s’intéresse de près à un appel au meurtre du prési­dent du par­tie Droit et Jus­tice (PiS) Jarosław Kaczyńs­ki qui est par­ti d’un arti­cle paru dans l’édition polon­aise de l’hebdomadaire Newsweek. Cet appel, c’est un post sur la page Face­book du groupe fer­mé Odnowa (Renou­veau) qui est une frac­tion du Comité de défense de la démoc­ra­tie (Komitet Obrony Demokracji, KOD). Le KOD regroupe les gens qui organ­isent des man­i­fes­ta­tions de rue, de moins en moins nom­breuses, depuis la vic­toire du PiS aux élec­tions prési­den­tielles puis lég­isla­tives en 2015. Le post sig­nalé par un inter­naute à l’ABW a ensuite été dif­fusé dans d’autres groupes Face­book. Voici ce qu’il dis­ait : Si quelqu’un aimerait con­naître exacte­ment le bureau du PiS et les habi­tudes qui y règ­nent, je vous con­seille l’article “Pod kloszem par­tii” [Dans la bulle du par­ti, NDLR] (Newsweek n° 24, 5–11.06.2017, p. 12–17) et les sché­mas qui s’y trou­vent et que je colle ci-dessous. Ils peu­vent don­ner des indi­ca­tions pré­cieuses sur l’emplacement et la nature des obsta­cles qu’on y ren­con­tre pour arriv­er au bureau du chef de notre État. Tous ces obsta­cles sont fran­chiss­ables si l’on met au point un bon plan. […] Il ne me reste qu’à souhaiter une entrée réussie, la réal­i­sa­tion de la mis­sion et une dis­pari­tion sans prob­lème. Pour quel butin/quelle récom­pense ? La grat­i­tude du peu­ple ! Cela a une valeur inestimable ».

Si l’ABW s’intéresse à l’auteur de ce post et pas à l’article même de Newsweek, on peut se pos­er des ques­tions sur les moti­va­tions qui ont poussé cet heb­do­madaire à pub­li­er un plan des locaux du PiS avec une descrip­tion détail­lée des accès au bâti­ment, des locaux et de l’accès au bureau de son prési­dent Jarosław Kaczyńs­ki ain­si que de ses habi­tudes pré­cis­es avec indi­ca­tion des heures de présence de ce dernier. L’hebdomadaire Newsweek Pol­s­ka, pro­priété du groupe médi­a­tique ger­mano-suisse Ringi­er Axel Spinger (qui s’inquiète du pro­jet de décon­cen­tra­tion-repoloni­sa­tion des médias porté par Kaczyńs­ki), est un des organes de presse les plus vio­lem­ment anti-PiS et anti-Kaczyńs­ki du paysage médi­a­tique polon­ais. Il regorge d’articles extrême­ment mil­i­tants et son rédac­teur en chef, Tomasz Lis, était dès le début très engagé dans le mou­ve­ment de protes­ta­tion du KOD.

En octo­bre 2010, le PiS avait déjà été vic­time d’un atten­tat par un par­ti­san du par­ti libéral Plate­forme civique (PO) du pre­mier min­istre Don­ald Tusk (quand le PiS, con­ser­va­teur, était dans l’opposition). C’était dans son bureau de Lodz, où cet ancien mem­bre du PO, Ryszard Cyba, était entré armé d’un pis­to­let dans le bureau et avait tué le con­seiller munic­i­pal Marek Rosi­ak, en vidant son chargeur dans la pièce avant de bless­er une autre per­son­ne au couteau, en essayant de l’égorger. Selon les témoins présents, l’attaquant cri­ait qu’il haïs­sait le PiS et qu’il voulait tuer Kaczyńs­ki. Lors du juge­ment de Ryszard Cyba, il s’est avéré qu’il avait d’abord voulu pré­par­er un atten­tat con­tre Jarosław Kaczyńs­ki avant de se repli­er sur une cible plus mod­este en rai­son des mesures de pro­tec­tion dont béné­fi­ci­ait le prési­dent du parti.

De la même manière, on a pu voir plus récem­ment aux États-Unis, avec l’attaque à l’arme automa­tique d’un par­ti­san de Bernie Sanders con­tre un groupe de députés répub­li­cains, com­ment une cer­taine pro­pa­gande de haine et de mépris des médias libéraux-lib­er­taires vis-à-vis des politi­ciens jugés « pop­ulistes » peut par­fois dégénér­er en vio­lences poli­tiques. Dans ces con­di­tions, la pub­li­ca­tion par un média du groupe Ringi­er Axel Springer d’informations pou­vant faciliter la tâche de per­son­nes mal inten­tion­nées ne peut que sus­citer des ques­tions. Dans son numéro du 12 juin 2017 (le numéro suiv­ant), Newsweek con­duit un entre­tien avec Robert Górs­ki, comique et créa­teur d’une série télévisée par­o­di­ant Jarosław Kaczyńs­ki et son entourage au siège du PiS. Quand on lui demande s’il compte utilis­er pour son film le plan du siège du PiS pub­lié dans Newsweek, il répond : « ce plan fait penser à la cachette d’Osama bin Laden et un com­man­do du KOD con­nais­sant ain­si les heures de tra­vail et les habi­tudes du prési­dent [du PiS] pour­rait l’utiliser pour l’enlever. Cela ferait un excel­lent sujet pour un épisode, voire plusieurs. » . Sans commentaires.

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés