Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’hebdomadaire Minute dans la tourmente

29 avril 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | L’hebdomadaire Minute dans la tourmente

L’hebdomadaire Minute dans la tourmente

29 avril 2014

Temps de lecture : < 1 minute

L’hebdomadaire Minute se retrouve cette semaine à la fois cité à comparaître pour la une sur Christiane Taubira, mais aussi, plus étonnant, poursuivi en justice par Marion Maréchal-Le Pen.

Dans sa dernière édi­tion, Minute révélait la grossesse pré­sumée de la jeune député du Front Nation­al, Mar­i­on Maréchal-Le Pen. « Dans la famille Le Pen, après la fille [Marine] et la petite-fille [Mar­i­on], voici main­tenant l’arrière-petit-fils [ou fille] ! L’heureuse nou­velle va faire de Yann Maréchal [une des filles de Jean-Marie Le Pen, ndlr] une grand-mère, de Jean-Marie Le Pen un arrière-grand-père et de Marine Le Pen une grand-tante », écrivait ain­si le journal.

Une révéla­tion que n’a guère appré­ciée la prin­ci­pale con­cernée, qui va « charg­er son avo­cat d’introduire une procé­dure en vio­la­tion de l’intimité de la vie privée à l’encontre d’un heb­do­madaire, qui a de façon inac­cept­able pub­lié à son sujet des infor­ma­tions stricte­ment confidentielles ».

Par ailleurs, le paquet de Paris a cité à com­para­ître au tri­bunal cor­rec­tion­nel l’heb­do­madaire pour sa une polémique con­tre la min­istre de la Jus­tice, Chris­tiane Taubi­ra. Pub­liée le 13 novem­bre 2013, cette cou­ver­ture présen­tait une pho­to de la garde des sceaux accom­pa­g­née du titre « Maligne comme un singe, Taubi­ra retrou­ve la banane ». Une vive polémique s’en était suiv­ie, ain­si qu’une plainte pour « injure à car­ac­tère racial » menée par SOS Racisme, la Ligue con­tre le racisme et l’an­tisémitisme (Licra) et le Mou­ve­ment con­tre le racisme et pour l’ami­tié entre les peu­ples (Mrap).

« Nous ne sommes pas du tout racistes », s’é­tait alors défendu le directeur de pub­li­ca­tion de Minute, Jean-Marie Moli­tor, recon­nais­sant une cou­ver­ture de « mau­vais goût » mais défen­dant « la satire [qui] n’est pas un délit ». Une satire qui, vis­i­ble­ment, n’est per­mise que pour Char­lie Heb­do

Crédit pho­to : wal­lyg via Flickr (cc)

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés