Accueil | Actualités | Médias | L’hebdomadaire communiste Liberté-Hebdo en redressement judiciaire
Pub­lié le 6 août 2014 | Éti­quettes :

L’hebdomadaire communiste Liberté-Hebdo en redressement judiciaire

Liberté-Hebdo, hebdomadaire communiste du Nord issu du quotidien Liberté et fondé lors de la Libération, a été placé en redressement judiciaire ce lundi, a annoncé le personnel.

« Le tribunal a décidé une mise en redressement judiciaire avec période d'observation de six mois », ont rapporté les salariés dans un communiqué, suite à la décision du tribunal de commerce de Lille. Ces derniers ont rappelé que la Société d'édition de presse et de communication du Nord (SEPECN), qui édite l'hebdomadaire, était « confrontée à une situation économique très difficile » qui dure depuis plusieurs mois.

« Le journal, reconnaissent ses responsables, est en effet frappé par la baisse des recettes publicitaires et affligé d'une dette fiscale, sociale et structurelle qu'il n'arrive plus à acquitter », résume Challenges. Bruno Cadez, rédacteur en chef du titre communiste, a rappelé que les salariés craignaient une liquidation judiciaire. Un soulagement accompagne donc ce sursis dans les couloirs de la revue.

« Mais pour regagner des lecteurs, et remplir les caisses du journal, il faut vivre cette nouvelle chance comme la dernière », a toutefois souligné Frank Jakubek, directeur de la publication. Pour lui, « il suffirait de 3.000 abonnements pour sortir Liberté-Hebdo de l'ornière ». Reste cependant à les trouver.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux