Accueil | Actualités | Médias | Les syndicats de la presse changent de dirigeants
Pub­lié le 13 juillet 2014 | Éti­quettes : ,

Les syndicats de la presse changent de dirigeants

Les deux principaux syndicats de la presse française, le Syndicat de la presse quotidienne nationale et l'Association de la presse d'information politique et générale, viennent de changer leurs dirigeants.

Pour le premier, c'est Francis Morel, président du groupe Les Échos, qui a été désigné pour succéder à Marc Feuillée, directeur général du groupe Figaro. Quant au second, c'est Georges Sanerot, président du directoire du groupe Bayard, qui a pris la tête de l'AIPG.

Parmi les nombreuses batailles menées par le SPQN figure la transition de la presse vers le numérique : séduire et fidéliser près de 25 millions de nouveaux lecteurs sur les sites d'information n'était pas une mince affaire. Aussi, la SPQN compte à son palmarès la négociation des solutions pour sauver le système de distribution de la presse.

À son nouveau poste, Francis Morel s'est dit « personnellement très confiant dans l'avenir de la presse quotidienne nationale qui, grâce à des marques fortes sur le papier et le numérique, a développé et fidélisé son lectorat ».

Pour l'AIPG, il s'agira de réaffirmer « l'utilité républicaine » de la presse d'information politique et générale, permettant d'éclairer et d'approfondir le jugement du citoyen dans un monde d'information omniprésente.

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This