Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
L’entretien d’Assad sur France 2 scandalise la gauche

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

22 avril 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | L’entretien d’Assad sur France 2 scandalise la gauche

L’entretien d’Assad sur France 2 scandalise la gauche

Temps de lecture : 2 minutes

Dans un entretien exclusif diffusé lundi soir sur France 2, le président syrien Bachar el-Assad a pu longuement s’exprimer, accusant notamment la France de soutenir les terroristes dans son pays.

Des déc­la­ra­tions qui ont heurté une par­tie de la gauche, jamais avare de tweets d’indig­na­tions, et qui ont con­duit cer­tains députés à vive­ment cri­ti­quer la démarche de la chaîne publique. Sur Twit­ter, le député PS des Hauts-de-Seine, Alex­is Bachelay, s’est ain­si inter­rogé sur l’in­térêt d’un « entre­tien hon­teux avec le sanglant dic­ta­teur Bachar el-Assad ».

Le député social­iste François Lamy a jugé quant à lui « cette inter­view déshon­o­rante pour le ser­vice pub­lic ». Même son de cloche du côté d’Élisabeth Guigou, prési­dente de la com­mis­sion des Affaires étrangères de l’Assem­blée nationale, qui a souhaité rap­pel­er que l’in­ter­locu­teur de France 2 avait « réprimé avec féroc­ité » des « man­i­fes­tants paci­fiques » et « bom­bardé son peu­ple avec des bar­ils d’explosifs ».

Dans un entre­tien à francetv­in­fo, David Pujadas a pour sa part estimé avoir réal­isé « un exer­ci­ce jour­nal­is­tique qui par­ticipe à l’in­for­ma­tion ». « France 2 est sans doute l’un des médias qui en fait le plus sur ce con­flit, avec nos envoyés spé­ci­aux. (…) Bachar el-Assad est-il irréprochable ? Sans doute non, cha­cun se fera son idée. Est-ce que cela veut dire qu’il ne faut pas l’in­ter­view­er ? Franche­ment, ce n’est pas mon idée du jour­nal­isme », s’est défendu le présen­ta­teur du jour­nal télévisé.

Voir notre portrait de David Pujadas

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés