Accueil | Actualités | Médias | Léa Salamé rejoint « On n’est pas couché »
Pub­lié le 10 juin 2014 | Éti­quettes : , , , ,

Léa Salamé rejoint « On n’est pas couché »

La remplaçante de Natacha Polony a été trouvée. Léa Salamé, la star montante d'i>Télé, rejoindra l'équipe d'« On n'est pas couché » sur France 2 dès la rentrée.

Pourtant, du côté d'i>Télé, on a tout fait pour conserver la vedette de la chaîne. Fille d'un ancien ministre de la Culture libanais, Léa Salamé animait depuis trois ans plusieurs émissions sur la chaîne d'information en continu, dont « Ça se dispute » avec Éric Zemmour, son lointain prédécesseur d’« On n’est pas couché », et Nicolas Domenach.

Diplômée de Sciences Po Paris, Léa Salamé a débuté à La Chaîne Parlementaire avant de rejoindre France 24. « Ses employeurs louaient son dynamisme et sa rigueur journalistique », écrit Le Point.

À 34 ans, elle rejoint l'émission phare du samedi soir sur France 2, présentée par Laurent Ruquier avec plus de 1,5 millions de téléspectateurs. Malgré les contre-propositions de Céline Pigalle, patronne d'i>Télé, Léa Salamé a donc choisi de changer d'air. Elle a signé son contrat ce lundi 9 juin et débutera dès septembre.

Voir notre portrait de Léa Salamé

Photo : Léa Salamé, interviewée en compagnie de Marc Fauvelle pour TéléSphère TV. Capture d’écran.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This