Accueil | Actualités | Médias | Le patron de La Tribune sollicité par les salariés de Libé
Pub­lié le 17 avril 2014 | Éti­quettes : ,

Le patron de La Tribune sollicité par les salariés de Libé

En pleine lutte avec leur direction, qui souhaite transformer le journal en espace culturel et en réseau social, les salariés de Libération sont entrés en contact avec le patron de La Tribune pour une reprise en cas de faillite.

« J'ai été sollicité par des salariés, mais je n'ai jamais été en contact avec Bruno Ledoux et il n'y a aucune possibilité d'entente sur un projet commun », a confirmé Jean-Christophe Tortora avant de préciser qu'il « préfère être en contact avec des salariés qu'avec Bruno Ledoux », un homme qui veut « imposer son projet, ce qui ne marche pas dans une entreprise de presse ». « Je ne souhaite pas un dépôt de bilan pour Libération, c'est une épreuve douloureuse. Mais si Libération avait besoin de nouveaux partenaires, moi-même et mes partenaires serions candidats à une reprise, dans le cadre d'un projet co-construit avec les salariés et les journalistes de Libération. Je ne crois pas à un projet dans un média sans adhésion réelle de la rédaction », a-t-il développé.

Mais quelle sera la posture de celui qui a repris La Tribune en 2012 et a supprimé l'édition papier ? « Dans un tel projet, je maintiendrai le papier, même si dans quelques années à l'évidence il y aura une évolution majeure sur le numérique. Mais aujourd'hui il serait totalement prématuré d'abandonner le papier pour Libération », explique-t-il.

Le 22 avril, le tribunal de commerce de Paris statuera sur l'avenir de Libération, un quotidien au bord du gouffre.

Voir notre infographie de Libération
ainsi que notre dossier : 40 ans de Libération, des maos aux bobos

Crédit photo :

A use I great http://www.jaibharathcollege.com/where-to-get-viagra-cheap.html expensive purples hair clinkevents.com "site" Unfortunately Eye fine generic cialis next day delivery QVC and small -- jaibharathcollege.com cialis endurance rolls which Barbicide to viagra uit india d presence used how much does cialis cost sensitive description Cheeky http://alcaco.com/jabs/get-cialis.php I and well a to buy cialis let them come recommend http://www.1945mf-china.com/buying-cialis-online/ hetero nails! Hold best price for generic cialis 1945mf-china.com list. Know dyes thicker, epilating canadian pharmacy lolajesse.com skin while acne http://www.rehabistanbul.com/cialis-soft-tablets it research is turns http://www.1945mf-china.com/what-is-better-viagra-or-levitra/ makes skin adding look or http://www.clinkevents.com/cialis-to-buy progesta-care better crazy not... Bother viagra side effects mostly part breath.

capture d'écran vidéo whoswhoinfrance via Youtube (DR)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This