Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le monde médiatique en soutien à Looking for Europe de BHL

9 mai 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le monde médiatique en soutien à Looking for Europe de BHL

Le monde médiatique en soutien à Looking for Europe de BHL

Bernard-Henri Lévy fait actuellement une tournée dans 22 villes européennes pour présenter sa nouvelle pièce de théâtre, “Looking for Europe”, qui n’est autre qu’un grand monologue relatant sa vision de l’Europe. La pièce se veut la retranscription du monologue d’un intellectuel, interprété par lui-même, quelques heures avant de prononcer son discours à une Conférence de paix ayant lieu à Sarajevo.

Bien enten­du, cette tournée a lieu dans les semaines précé­dant les élec­tions européennes, car BHL entend met­tre en garde les Européens con­tre les “vagues de nation­al­isme, racisme, xéno­pho­bie et anti­sémitisme sans précé­dent depuis les années 30” qui les “assail­lent” (lookingforeurope.eu).

Une tournée aux allures de flop…

Sa pièce de théâtre ne sem­ble cepen­dant pas ren­con­tr­er le suc­cès escomp­té, comme le mon­tre un jour­nal­iste du Spiegel, dont l’article a été traduit par le Cour­ri­er inter­na­tion­al. En effet, après être allé voir la pièce, ce dernier nous rap­porte une salle qui n’est man­i­feste­ment pas comble et qui serait même quit­tée par cer­tains, en pleine pièce, après divers oub­lis de texte de BHL…

Mais heureuse­ment, BHL peut compter sur les retombées presse dont il nous fait part sur son site inter­net, pour faire par­ler de sa tournée ! Et aus­si bien évidem­ment, sur le sou­tien financier de ses amis…

…Soutenue gracieusement par le monde médiatique

En effet, sa pièce de théâtre est spon­sorisée par deux grand lead­ers du marché médi­a­tique, Havas Group et Lagardère.

Aux côtés de ces deux entre­pris­es, ce sont divers parte­naires jour­nal­is­tiques qui le sou­ti­en­nent, et pas des moin­dres, comme De Groene Ams­ter­dammer (Hol­lande), Die Welt (Alle­magne), El Español et Públi­co (Espagne), La Libre (Bel­gique), La Stam­pa (Ital­ie), Respekt (Tchéquie) ou Ta Néa (Grèce). À not­er, que même Engie et Orange sont de la par­tie, aux côtés de divers­es fon­da­tions en tout genre.

Et comme ce n’est prob­a­ble­ment pas assez pour BHL, Le Canard enchaîné vient de révéler que Canal Plus allait financer un doc­u­men­taire rela­tant sa tournée à hau­teur de 300 000 euros de son côté France 3 en don­nera 230 000 et Arte, 200 000, dont BHL est par ailleurs, prési­dent du con­seil de sur­veil­lance. Que vous soyez comé­di­en ou non, pro­mou­voir l’Union Européenne dans sa forme actuelle peut donc être une sacrée bonne affaire !

Voir aussi

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Abel Mestre

PORTRAIT — Faut-il class­er Abel Mestre dans la caté­gorie jour­nal­iste ? Abel Mestre con­stitue à lui seul un fourre-tout de l’extrême extrême-gauche, allant du stal­in­isme à l’anarchisme en pas­sant par le trot­skisme expéri­men­tal et l’action de rue.

Sophia Aram

PORTRAIT — Issue d’une famille d’o­rig­ine maro­caine, Sophia Aram est née à Ris-Orangis (Essonne) le 29 juin 1973. Sophia Aram s’ini­tie à l’art de l’im­pro­vi­sa­tion dans les étab­lisse­ments sco­laires de Trappes puis au sein de la com­pag­nie « Déclic Théâtre », où elle côtoie Jamel Deb­bouze.

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision