Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Monde détruit 27 ans d’archives d’un photographe
Publié le 

23 avril 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le Monde détruit 27 ans d’archives d’un photographe

Le Monde détruit 27 ans d’archives d’un photographe

Il stockait 27 ans d’archives photographiques dans un bureau du journal Le Monde. Tout a été détruit. Le photographe argentin Daniel Mordzinski a perdu toute une vie de travail dans l’indifférence générale. Retour sur une affaire pitoyable et scandaleuse.

« Durant plus de dix ans, via le parte­nar­i­at entre El Pais et Le Monde, j’ai util­isé un bureau au sep­tième étage du Monde à Paris, où je gar­dais des mil­liers de négat­ifs et dia­pos­i­tives orig­i­nales, qui ont dis­paru, comme ça, il y quelques jours » racon­te sur son site Daniel Mordzin­sky, pho­tographe argentin, grand por­traitiste qui col­lab­o­rait régulière­ment avec le bureau parisien du quo­ti­di­en espag­nol El Pais.

Très atteint par cette perte immense et d’une valeur cer­taine, il pour­suit : « Miguel Mora, le cor­re­spon­dant d’El Pais, est arrivé le 7 mars dans le bureau et il a vu que tout avait été vidé, sans que nous soyons prévenus, et que toutes nos affaires avaient dis­paru. On s’est mis à chercher et nous sommes tombés dans les caves sur l’armoire que j’avais moi même peinte, il y a dix ans. Per­son­ne ne sait ni ne veut savoir pourquoi ils ont décidé de faire “dis­paraître” mon tra­vail. Vingt-sept ans d’attentes, d’espoirs, de nœuds dans la gorge, de nuits blanch­es, d’angoisses. »

Le quo­ti­di­en argentin Clar­in relate que Mordzin­sky a aus­sitôt envoyé une let­tre au Monde dans le but d’obtenir des excus­es suite à ce préju­dice inchiffrable. « Il n’y avait pas de men­ace, je n’évoquais pas le ter­ri­ble préju­dice pro­fes­sion­nel, économique et moral. Je voulais seule­ment des excus­es. Je com­prends que j’ai fait fausse route. La prochaine let­tre sera une let­tre d’avocat » menaçait-t-il devant l’absence de réponse.

Reçu le 22 mars au siège du jour­nal du soir, le pho­tographe a enfin reçu les excus­es de sa direc­trice, Mme Nougayrède.

Le lende­main, la direc­tion du Monde se dédoua­nait de toute respon­s­abil­ité. « La direc­tion du jour­nal igno­rait tout de la présence de ces archives. Aucun accord con­tractuel n’ex­is­tait entre Le Monde et El Pais prévoy­ant que M. Mordzin­s­ki puisse con­serv­er des doc­u­ments à cet endroit. Le pho­tographe util­i­sait ce local en l’ab­sence de tout accord con­tractuel entre lui et El Pais », écrit-elle le 23 mars dernier sur le site inter­net du jour­nal.

« La perte de ces doc­u­ments a eu lieu de manière acci­den­telle », ajoute-t-elle avant de soulign­er que « cela n’a en rien découlé, de la part du Monde, d’une quel­conque inten­tion de nuire. Le Monde s’est tou­jours mon­tré respectueux de toute pro­duc­tion artis­tique ».

De son côté, Daniel Mordzin­sky pense qu’« il s’agit d’un pro­fond mépris pour un tra­vail qui fait par­tie de la mémoire de notre cul­ture con­tem­po­raine ». Com­ment lui don­ner tort face à cette affaire plus que révoltante ?

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Emmanuel Goldstein

PORTRAIT — Il n’est ni jour­nal­iste, ni directeur de jour­nal, ni même mag­nat de la presse et pour­tant il exerce une influ­ence con­sid­érable sur les médias, directe et indi­recte. Por­trait d’un homme de réseau.

Audrey Crespo-Mara

PORTRAIT — Aupar­a­vant jour­nal­iste de sec­onde main, Audrey Cre­spo-Mara est dev­enue pro­gres­sive­ment, par la force des choses, une « femme de », celle de Thier­ry Ardis­son, avant de touch­er le grand pub­lic en devenant le jok­er de Claire Chaz­al aux jour­naux du week-end sur TF1.

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision