Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le meilleur de l’Ojim en 2014 (1)

24 décembre 2014

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Le meilleur de l’Ojim en 2014 (1)

Le meilleur de l’Ojim en 2014 (1)

24 décembre 2014

Temps de lecture : 3 minutes

Pendant les fêtes, l’Ojim fait relâche et se rallie à la trêve des confiseurs. L’occasion de vous faire revivre les grands moments de l’année 2014 du point de vue de la critique des médias. Cette année, l’Ojim s’est particulièrement attaché à décrypter le discours produit par les médias par une analyse exhaustive de certaines émissions ou de certains supports de presse. Mais l’Ojim continue également de débusquer petites et grosses manipulations dont se rendent coupables certains journalistes, et tente de mettre à jour les enjeux qui se cachent derrière ce combat de la parole. N’oubliez pas que l’Ojim est un site entièrement indépendant qui ne vit que grâce à vos dons. Aidez-nous à remplir notre rôle d’Observatoire des médias et à exercer librement notre critique du système médiatique. Tout don nous est utile.

[divider]

Le Grand Journal ou Goebbels à Beverly Hills

Le Grand Journal ou Goebbels à Beverly Hills

L’Ojim a visionné et analysé pour vous les deux premières semaines de la saison de cette émission quotidienne qui est aussi l’émission phare de la chaîne cryptée. Un modèle de propagande dernière génération.

Il y a quelques mois, nous évo­quions le cas Canal+, les dif­fi­cultés que ren­con­trait actuelle­ment la chaîne, ses orig­ines et ses évo­lu­tions, lesquelles avaient fini par aboutir à un mélange inquié­tant de déri­sion et de fanatisme. Le vision­nage atten­tif de son émis­sion-vit­rine en cette ren­trée médi­a­tique allait être l’occasion de détailler les procédés très par­ti­c­uliers que celle-ci emploie et qui lui per­me­t­tent d’assener une espèce de matraquage idéologique indo­lore et pour­tant per­ma­nent. Le temps de la pro­pa­gande « à la papa » telle qu’usitée par Goebbels ou Staline est bien défini­tive­ment révolu. Plus de slo­gans man­i­festes, plus de foi affir­mée avec éclat, plus de mytholo­gie en toc orchestrée de manière pom­peuse, plus de dén­i­gre­ment lit­téral du déviant. Non, au Grand Jour­nal, on est mod­ernes, on fait dans le bour­rage de crâne high-tech, on for­mate tout en finesse, on agresse à la Sun Tzu (le grand stratège chi­nois), c’est-à-dire sys­té­ma­tique­ment par un biais indi­rect. On est pour­tant bel et bien en présence d’une véri­ta­ble machine de guerre idéologique, très con­stru­ite, très offen­sive, bien que peut-être de moins en moins efficace…

Lire la suite

[divider]

Les agressions contre le « Petit Journal » se généralisent

Les agressions contre le « Petit Journal » se généralisent

Agressé lors des manifestations d’opposition au mariage homosexuel, insulté lors de la révolte des « Bonnets rouges », interdit de conférence de presse du Front National, vilipendé par les partisans de Dieudonné… le « Petit Journal » de Canal+ ne se fait pas que des amis avec sa couverture partiale et moqueuse de l’information. À tel point qu’une simple manifestation peut se transformer en guêpier pour ses journalistes.

Le week-end dernier encore, lors du « Jour de colère », ces derniers ont été pris à par­tie par des man­i­fes­tants. Un organ­isa­teur anonyme de la man­i­fes­ta­tion avait par ailleurs annon­cé la couleur : « Les jour­nal­istes col­la­bos, on n’en veut pas notam­ment “Le Petit Jour­nal” à qui nous réser­vons un accueil par­ti­c­uli­er. » Néan­moins, les équipes de Yann Barthès se sont ren­dues sur place… et ce qui devait arriv­er arri­va.

Un pigiste racon­te l’ambiance par­ti­c­ulière­ment hos­tile à l’encontre des médias : « Dès le début de la man­i­fes­ta­tion, les gens ont eu beau­coup de pro­pos anti-médias. Dès qu’ils voy­aient un caméra­man ou un pho­tographe, ils étaient très agres­sifs, nous accu­sant d’être cor­rom­pus, ven­dus. C’é­tait très vio­lent, très ten­du. On évi­tait d’être au milieu pour ne pas être une cible. » « On a vu un attroupe­ment de gens qui étaient là pour cass­er du flic ou du jour­nal­iste. Ils ont insulté et jeté des pétards au pied d’une jour­nal­iste de LCI qui voulait faire un direct », rap­porte à son tour un étu­di­ant en jour­nal­isme. « Il y avait une poignée de durs, avec vrai­ment de la haine, qui voulaient nous frap­per », renchérit un jour­nal­iste d’i>Télé.

Lire la suite

[divider]

Portraits

[fancy_images width=“78” height=“78”]
[image title=“Ali Bad­dou” alt=“Ali Bad­dou” caption=“Ali Bad­dou” link_to=“www.ojim.fr/portraits/ali-baddou/”]https://www.ojim.fr/wp-content/uploads/2013/09/Ali-Baddou-78.jpg[/image]
[image title=“Nathalie Bal­san-Duverneuil” alt=“Nathalie Bal­san-Duverneuil” caption=“N. Bal­san-Duverneuil” link_to=“https://www.ojim.fr/portraits/nathalie-balsan-duverneuil/”]https://www.ojim.fr/wp-content/uploads/2012/11/Nathalie-Balsan-Duverneuil-78.jpg[/image]
[image title=“Christophe Bar­bi­er” alt=“Christophe Bar­bi­er” caption=“Christophe Bar­bi­er” link_to=“https://www.ojim.fr/portraits/christophe-barbier/”]https://www.ojim.fr/wp-content/uploads/2013/05/Christophe-Barbier-78.jpg[/image]
[image title=“Yann Barthès” alt=“Yann Barthès” caption=“Yann Barthès” link_to=“https://www.ojim.fr/portraits/yann-barthes/”]https://www.ojim.fr/wp-content/uploads/2013/03/yann-barthes-78.jpg[/image]
[/fancy_images]

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés