Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le meilleur de l’Ojim en 2013 (6)
Publié le 

28 décembre 2013

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Le meilleur de l’Ojim en 2013 (6)

Le meilleur de l’Ojim en 2013 (6)

Pen­dant les fêtes, l’Ojim vous pro­pose tous les jours de revivre les grands moments de l’année 2013 du point de vue de la cri­tique des médias. Affaire Méric, affaire Léonar­da, affaire du « tireur fou » de Libé, dossier sur les roms de Valeurs actuelles, Mar­seille vue par les médias, con­nivence des jour­nal­istes et des poli­tiques… C’est toute l’actualité médi­a­tique de 2013 qui est analysée et mise en per­spec­tive par l’Ojim. N’oubliez pas que l’Ojim est un site 100% indépen­dant qui ne vit que de vos dons. Aidez-nous à rem­plir notre rôle d’Observatoire des médias, et à exercer libre­ment notre cri­tique du sys­tème médi­a­tique. Tout don nous sera utile.





Après le « grand blond » Mohamed Merah, on pensait enfin tenir un néonazi ! Raté : Abdelhakim Dekhar, le « tireur fou » de Libé, est d’ultragauche

L’affaire Merah n’aura donc pas servi de leçon. Avant que le « tireur fou de Libé » ne soit connu, de nombreux médias ont à nouveau démarré au quart de tour avec la volonté, à peine dissimulée, de voir le réel coller à leur fantasme. En dépit de toute déontologie.

Un « blanc aux yeux bleus » nommé Mohamed Merah

Déjà, en 2012, lorsque Mohammed Mer­ah abat­tait, à Mon­tauban, des mil­i­taires en pleine rue et finis­sait par s’introduire dans une école juive de Toulouse pour y faire un car­nage, les grands médias avaient fait leurs choux gras sur une pure spécu­la­tion : son orig­ine. Alors qu’on ne con­nais­sait rien du tireur et que les seules images disponibles mon­traient un homme casqué inté­grale­ment, l’extrême-droite était visée. Le Point avait dégainé le pre­mier en évo­quant « la piste néon­azie ». Puis, les télévi­sions avaient décrit un homme « de type cau­casien ou européen » (M6), aux « yeux bleus sur un vis­age blanc » (TF1 et France 2).

Le 20 mars, les Inrocks fai­saient même appel à un soci­o­logue pour assur­er une légitim­ité à cette thèse. Lau­rent Muc­chiel­li déclarait ain­si que, « selon les pre­miers élé­ments de l’enquête, le meur­tri­er n’est pas un islamiste ou un ban­lieusard – les cibles favorites du débat pub­lic – mais une per­son­ne qui est apparem­ment issue d’un grou­pus­cule néo-nazi ». Bra­vo pour la lucid­ité. De même pour Le Canard Enchaîné, Char­lie Heb­do et Le Monde qui, tous en cœur, évo­quaient tan­tôt un néo-nazi, tan­tôt un dan­gereux nervi d’extrême-droite, for­cé­ment proche des idées du Front Nation­al. La men­ace fas­ciste planait sur la République en dan­ger.

Mais dès les pre­mières révéla­tions sur l’identité du tueur, l’islamiste Mohammed Mer­ah, le change­ment de ton sera total. On par­lera désor­mais d’un jeune « toulou­sain de 23 ans » qui « aime le foot, les scoo­teurs et les sor­ties en boîte » (France 3). Pour les Inrocks, il s’agit d’« un enfant du mariage mal­heureux entre la France et l’Algérie ». Libéra­tion couron­nera ce grand retourne­ment par une descrip­tion dev­enue célèbre : un jeune au « vis­age d’ange d’une beauté sans nom »… Mais le pom­pon sur­ve­nait le 21 mars, lorsque sur son compte Twit­ter, le jour­nal­iste du Nou­v­el Obs Nico­las Cha­puis rap­por­tait des pro­pos tenus au sein de sa rédac­tion : « Putain ! Je suis dégoûté que ce ne soit pas un nazi ! » Et son col­lègue, Tris­tan Dessert, de lui répon­dre, comme un aveu pour l’ensemble de la pro­fes­sion : « Ça aurait été effec­tive­ment plus sim­ple. »

Lire la suite

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision