Accueil | Actualités | Médias | Le maire de Cholet traite une journaliste de Libé de « pétasse »
Pub­lié le 20 mars 2015 | Éti­quettes : , ,

Le maire de Cholet traite une journaliste de Libé de « pétasse »

Suite aux insultes du député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, contre une journaliste de Libération, la Société des journalistes et du personnel du quotidien a réagi dans un communiqué.

Celle-ci dénonce « les insultes inadmissibles » proférées par le parlementaire lors d'un conseil d'agglomération portant notamment sur la fermeture d'une aire de passage des gens du voyage. Comme le rapporte Ouest-France, lors de ce conseil, M. Bourdouleix (ancien UDI) aurait déclaré : « Contrairement à ce qu'a écrit une petite pétasse de Libération, je ne suis pas un maire anti-gens du voyage. »

Le maire de Cholet faisait ici référence à un article de Libé daté du 10 mars dernier et intitulé : « À Cholet, le maire anti-gens du voyage ferme leur aire d'accueil. » Selon la société des journalistes, qui lui demande de s'excuser, « de tels propos sont tout simplement indignes et abjects de la part d'un élu de la République ».

Contacté par l'AFP, le député a indiqué que si la journaliste « a été choquée par le terme, oui, je lui présente mes excuses. Maintenant, j'attends aussi que Libération dise la vérité sur ce qui s'est passé il y a huit jours ».

En août dernier, l'élu avait été condamné à une amende de 3 000 euros pour « apologie de crime contre l'humanité » pour avoir déclaré en 2013, lors d'une altercation avec des gens du voyage, qu'Hitler « n'en avait peut-être pas tué assez ».

Voir notre infographie de Libération

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

10% récolté
Nous avons récolté 200€ sur 2.000€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux