Accueil | Actualités | Médias | Le Gorafi piège la presse italienne
Pub­lié le 2 octobre 2013 | Éti­quettes : , ,

Le Gorafi piège la presse italienne

Avec ses nombreux articles quotidiens, le site d’information fantaisiste Le Gorafi (nom parodique dérivé du Figaro) parvient parfois à tromper son monde, en France comme au-delà des frontières.

Dans un article paru le 23 septembre dernier, Le Gorafi titre : « Sondage : 89% des hommes pensent que le clitoris est un modèle de Toyota. » Une information évidemment fausse et destinée à faire rire un public averti. Tous ? Non. Des personnalités ou des médias se font parfois avoir, le plus souvent au-delà des frontières (comme les médias tunisiens en juin dernier).

C’est ainsi que la très sérieuse agence de presse italienne ANSA a pris l’information au mot et en a fait une dépêche. Une dépêche qui n’a pas tardé à être reprise par le quotidien Corriere della Sera, ce qui a bien fait rire les Français.

Crédit photo : montage Ojim (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This