Accueil | Actualités | Médias | Des médias tunisiens reprennent une fausse info du Gorafi
Pub­lié le 13 juin 2013 | Éti­quettes : , ,

Des médias tunisiens reprennent une fausse info du Gorafi

Lundi 10 juin, Le Gorafi, journal parodique publiant quotidiennement de fausses informations tordantes, publiait l’incroyable histoire d’un candidat à l’émission « Fort Boyard » « oublié dans la cellule d’une épreuve » et « retrouvé 7 ans plus tard ».

Il s’agissait évidemment d’une farce, comme tout le reste du contenu du Gorafi, anagramme du Figaro. Cependant, un média tunisien, Assabah.news, a mordu à l’hameçon. Dans sa quête de buzz, celui-ci a publié un papier reprenant celui du journal satirique… en le prenant au mot. D’autres médias en ligne tunisiens, dont El Kasbah News qui a depuis retiré l’article, ont repris leur confrère, suivis par les blogs et réseaux sociaux du pays.

L’article était pourtant un brin dans l’excès… « Les murs très épais du site vont contenir les appels à l’aide de Aymeric. Le jeune homme va survivre miraculeusement en se nourrissant d’araignées, de souris, de rats et de racines », écrit par exemple le Gorafi. Mais ceci n’aura visiblement pas suffit à mettre la puce à l’oreille aux journalistes tunisiens, trop soucieux de publier rapidement une information choc.

Dessin : © Milady de Winter pour l'Ojim

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.