Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le CSA rappelle Bourdin à l’ordre pour les propos de Laurence Rossignol

26 septembre 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Le CSA rappelle Bourdin à l’ordre pour les propos de Laurence Rossignol

Le CSA rappelle Bourdin à l’ordre pour les propos de Laurence Rossignol

Accueil | Veille médias | Le CSA rappelle Bourdin à l’ordre pour les propos de Laurence Rossignol

Le CSA rappelle Bourdin à l’ordre pour les propos de Laurence Rossignol

26 septembre 2016

Saisi par le CRAN (Conseil représentatif des associations noires), le CSA a estimé que le 30 mars dernier face à Laurence Rossignol, Jean-Jacques Bourdin n’avait pas suffisamment « maîtrisé » son antenne.

Lors de cette émis­sion dif­fusée sur RMC et RMC Décou­verte, la min­istre du droit des femmes Lau­rence Rossig­nol était rev­enue sur l’af­faire du burki­ni et par­ti­c­ulière­ment sur ces mar­ques de vête­ments qui s’adaptent aux tra­di­tions musul­manes. Elle avait alors estimé que les femmes qui choi­sis­saient de porter ces vête­ments étaient com­pa­ra­bles aux « nègres améri­cains qui étaient pour l’esclavage ».

Bien qu’elle ait recon­nu plus tard une « faute de lan­gage », le Con­seil supérieur de l’au­dio­vi­suel a demandé à RMC et RMC Décou­verte, dans une déci­sion ren­due jeu­di 22 sep­tem­bre, « d’éviter à l’avenir qu’une telle sit­u­a­tion ne se repro­duise ». Mis en cause dans cette affaire car accusé de ne pas avoir « maîtrisé » son antenne, Jean-Jacques Bour­din s’est exprimé sur son compte Twit­ter le jour-même. « Ce n’est pas le CSA qui va me don­ner des leçons de jour­nal­isme et d’indépen­dance.… », a‑t-il lâché. De son côté, Lau­rence Rossig­nol n’a pas réa­gi à la déci­sion des Sages.

Par ailleurs, dans une autre déci­sion ren­due jeu­di, le CSA a égale­ment aver­ti Europe 1 pour les pro­pos de Rony Brau­man, ancien prési­dent de Médecins sans fron­tières, qui avait déclaré en jan­vi­er dernier que le port de la kip­pa était « sym­bol­ique d’une dou­ble affil­i­a­tion religieuse et poli­tique, voire d’une allégeance à la poli­tique menée par l’Etat d’Israël ».

Pour le Con­seil, le jour­nal­iste David Abik­er n’a alors « pas réa­gi de manière vive et explicite ». Et d’ap­pel­er « fer­me­ment l’attention des respon­s­ables d’Europe 1 sur la néces­sité de mieux assur­er la maîtrise de l’antenne face à de telles asser­tions, sus­cep­ti­bles d’alimenter des ten­sions et des antag­o­nismes au sein de la pop­u­la­tion ou d’entraîner des atti­tudes de rejet ou de xénophobie ».

Enfin, les Sages ont égale­ment mis en garde TF1 « en rai­son d’une sous-expo­si­tion mar­quée de l’opposition par­lemen­taire » sur LCI du 1er jan­vi­er au 31 mars 2016.

Voir aussi

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés