Accueil | Actualités | Médias | Le chiffre d’affaires global de la presse française en baisse
Pub­lié le 26 août 2014 | Éti­quettes :

Le chiffre d’affaires global de la presse française en baisse

Selon les chiffres (provisoires) du ministère de la Culture et de la Communication, le chiffre d'affaires global de la presse française est en recul sur l'année 2013.

Par rapport à 2012, le CA recule de 5,3 % à 8,255 milliards d'euros. Outre ces chiffres, tous les autres indicateurs sont en baisse : la vente au numéro baisse de 5,91 % et la publicité de 8,23 %, toujours par rapport à 2012. Seuls les abonnements résistent un peu mieux en n’affichant qu'une légère baisse de 0,78 %.

« La presse écrite s’installe maintenant de façon durable dans une phase négative », a estimé le ministère dans un communiqué. Et le numérique n'est, pour l'heure, pas encore assez important pour corriger cette baisse. En 2013, il ne représentait que 5,19 % du chiffre d'affaires global.

Cependant, de grosses variations sont à relever. « L’augmentation de la part émanant du chiffre d’affaires internet est exponentielle pour la presse gratuite d’annonces en mutation (+43,74 % entre 2012 et 2013, surtout parce que son chiffre d’affaires global ne fait que baisser) et presque égale pour la presse locale (0,38 %) », écrit Libération.

Crédit photo : Palagret via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This