Accueil | Actualités | Médias | Le Canard Enchaîné fait part d’une chute de ses ventes
Pub­lié le 2 septembre 2013 | Éti­quettes : , ,

Le Canard Enchaîné fait part d’une chute de ses ventes

Dans son édition de mercredi 28 août, Le Canard Enchaîné a fait part d’une nette érosion de ses ventes.

« Après avoir atteint des sommets ces dernières années, la diffusion totale payée du Canard à chuté de 5,7% en 2012. Ce résultat est d'autant plus décevant qu'il concerne une année électorale habituellement porteuse », a ainsi écrit l’hebdomadaire. « C'est au cours du second semestre, après la présidentielle et les législatives, que le Volatile a perdu des lecteurs, victime comme d'autres journaux, des grèves de la distribution et d'une actualité politique peu piquante », ajoute-t-il.

De son côté, Louis-Marie Horeau, le rédacteur en chef du journal satirique s’est exprimé à l’AFP : « Il faut relativiser, c'est une année moins bonne que d'autres, mais je souhaite à tous les journaux d'être dans notre situation. » Les Éditions Maréchal/Canard Enchaîné ont enregistré en 2012 un résultat courant de 5,835 millions d'euros – contre 7,431 millions en 2011.

Une chute des ventes qui avait déjà été constaté par PresseNews en juillet dernier.

Voir notre infographie consacrée au Canard Enchaîné

Crédit photo : montage Ojim (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux