Accueil | Actualités | Médias | Lancement d’un nouveau bimestriel entre investigation et people : Le Vrai papier
Pub­lié le 20 décembre 2018 | Éti­quettes : , , ,

Lancement d’un nouveau bimestriel entre investigation et people : Le Vrai papier

La presse papier n’est pas morte. Bien que 2018 ait connu les échecs successifs d’Ebdo et de Vraiment, un bimestriel a été lancé en novembre 2018, dans un autre segment il est vrai, à cheval entre investigation et têtes célèbres. Dans la lignée du Vrai site, créé par Gérard Ponson et Marie-Laurence Vieillard, Le Vrai Papier se veut un bimestriel d’investigation, au format tabloïd, vendu 1.90€. Visite guidée.

Bébé Mitterrand et homme de presse

Gérard Ponson est arrivé dans la presse par militantisme socialiste – il devient directeur de publication de la Lettre J destinée aux adhérents de la MNEF et travaille dans les années 1986-1988 avec Jack Lang à préparer le second mandat de François Mitterrand. C’est alors l’époque de la première cohabitation. La Lettre J devient Le magazine J et tire à 35.000 exemplaires.

Par la suite, avec Thierry Ardisson – il est associé avec jusqu’en 1995 dans une société dénommée Ardiscoop – et Daniel Filipacchi (Cogedipresse), il fonde en 1992 Interview devenu Entrevue suite à un conflit sur la propriété du titre, édite en 1994 le mensuel Frou-Frou suspendu en 1995, lance Maximal en 2000, Choc en 2004 et Guts en 2005 ; en 2008 il achète la totalité du capital des sociétés éditrices d’Entrevue et Choc et lance Tips en 2009, très rapidement à court d’argent. Néanmoins la société éditrice, la SCPE, dépose le bilan en 2012 du fait de ventes divisées par deux en sept ans, et d’un passif de 8 millions d’euros lié au désengagement en 2008 de Hachette Filipacchi Presse.

Un livre de 7 kilos et quelques ennuis

Issue de la Sorbonne et de l’ISCOM, Marie-Laurence Vieillard a été directrice des rédactions d’Entrevue et Choc de 1996 à 2012. Puis elle a créé en 2011 l’agence de communication digitale spécialisée dans les Médias 6e sens où Gérard Ponson la rejoint en 2016 et dirige depuis 2017 la rédaction du Vrai site, ainsi que depuis 2018 l’entreprise de programmation informatique No Friends. À la ville, c’est aussi la compagne de Gérard Ponson. À ce titre, elle se retrouve en 2009 dans le collimateur de la justice suite à des signalements de l’organisme anti-blanchiment Tracfin.

Le Monde explique : « des salariés, après avoir perçu des sommes par virements de fonds de ces deux sociétés, auraient émis des chèques de montants équivalents au bénéfice de M. Ponson et de sa compagne, journaliste à Entrevue, Marie-Laurence Vieillard. Selon Tracfin, cet argent aurait permis au couple de financer son train de vie, et notamment de fréquenter des casinos ».

La calaisienne est aussi connue pour avoir créé en 2018 un livre sur Johny Halliday, reconnaissable à sa couverture en métal et son poids remarquable – 7 kilos. Elle l’a d’ailleurs édité avec sa société 6e sens et son compagnon Gérard Ponson.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux