Accueil | Actualités | Médias | Lagardère cède sa distribution de presse à l’étranger
Pub­lié le 19 décembre 2013 | Éti­quettes : , ,

Lagardère cède sa distribution de presse à l’étranger

Selon une information du Wall Street Journal, le groupe Lagardère a confié à une banque d'affaires le soin de trouver des repreneurs pour ses activités de distribution de presse dans les quatre pays européens où il est présent en dehors de la France, la Belgique, la Suisse, l’Espagne et la Hongrie ; ainsi qu’au Canada.

En revanche, ses activités de distributions aux États-Unis ne bougent pas. Le groupe dirigé par Arnaud Lagardère espère que cette opération se fera avant la fin du premier trimestre 2014. Si ses activités de distribution représentent à l’heure actuelle plus de la moitié de son chiffre d’affaire, soit 3,8 milliards d’euros sur 7,3 en 2012, le secteur concerné est uniquement lié aux distributions de journaux et magazines. Il représente 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires.

Au regard de ses nombreux investissements, on constate que Lagardère se renforce surtout sur l’autre partie de sa distribution : le travel retail, dédié au commerce pour les voyageurs dans les gares ou les aéroports, son activité la plus rentable. Le groupe poursuit ainsi son repositionnement sur des secteurs à fort potentiel, tout le contraire de la vente de journaux qui continue à baisser… D’où le désengagement progressif de Lagardère.

Voir aussi notre infographie du groupe Lagardère

Crédit photo : Angélita via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux