Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’AFP minimise les veilleurs
Publié le 

4 septembre 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | L’AFP minimise les veilleurs

L’AFP minimise les veilleurs

Samedi 31 août, la marche puis le rassemblement des veilleurs, ces jeunes opposés à la loi Taubira qui proposent de réfléchir ensemble sur la voie publique au sens de l’existence, a été étrangement couvert par l’AFP.

Dans une pre­mière dépêche, l’a­gence éval­ue l’af­flu­ence à 200 per­son­nes, un chiffre qu’elle dit tenir de la police et qui a fait rire les par­tic­i­pants lorsqu’il le leur a été annon­cé par la co-organ­isatrice de l’événement. La dépêche par­le égale­ment d’une dizaine de camions de CRS mobil­isés pour l’oc­ca­sion. Or, selon nos infor­ma­tions, ils étaient au moins 50 tan­dis que deux sources poli­cières ont évo­qué 500 hommes mobil­isés.

Dans une sec­onde dépêche, l’AFP évoque cette fois-ci « plusieurs cen­taines de per­son­nes », ce qui sem­ble plus con­forme à la réal­ité (entre 600 et 900 veilleurs). Comme pour don­ner rai­son au déploiement des forces de l’or­dre, elle affirme que « les man­i­fes­ta­tions sont tou­jours inter­dites sur les Champs-Élysées, notam­ment en rai­son de la prox­im­ité de l’Élysée », ce qui est par­faite­ment faux.

L’AFP oublie égale­ment de pré­cis­er que, con­traire­ment à la tra­di­tion, la RATP a men­tion­né l’ob­jet de la man­i­fes­ta­tion dans le mes­sage dif­fusé pour jus­ti­fi­er la fer­me­ture de plusieurs sta­tions. Elle ne pré­cise pas non plus que la rue du Faubourg Saint-Hon­oré a été fer­mée à hau­teur de l’Élysée mais cite com­plaisam­ment l’autosat­is­fecit de Nico­las Lern­er, directeur adjoint du cab­i­net du préfet de police, alors que la veil­lée a pré­cisé­ment lieu là où elle a été inter­dite par la police et que celle-ci, mal­gré de gros moyens mis en œuvre, n’a pas pu blo­quer les veilleurs entre La Défense et la place de la Con­corde, même en obstru­ant com­plète­ment (trot­toirs et chaussée) l’av­enue de la Grande-Armée et en provo­quant des bou­chons jusqu’aux Champs–Élysées…

Il faut se ren­dre sur des sites « alter­nat­ifs » comme Nou­velles de France pour lire que « same­di soir, la PPP, Bou­cault et Valls se sont ridi­culisés » ou que « mal­gré une inter­dic­tion ignorée et méprisée par plusieurs cen­taines de per­son­nes la veille, la PPP tente de sauver la face » avec un com­mu­niqué qui ne sem­ble que peu cor­re­spon­dre à la réal­ité du rassem­ble­ment.

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Emmanuel Goldstein

PORTRAIT — Il n’est ni jour­nal­iste, ni directeur de jour­nal, ni même mag­nat de la presse et pour­tant il exerce une influ­ence con­sid­érable sur les médias, directe et indi­recte. Por­trait d’un homme de réseau.

Audrey Crespo-Mara

PORTRAIT — Aupar­a­vant jour­nal­iste de sec­onde main, Audrey Cre­spo-Mara est dev­enue pro­gres­sive­ment, par la force des choses, une « femme de », celle de Thier­ry Ardis­son, avant de touch­er le grand pub­lic en devenant le jok­er de Claire Chaz­al aux jour­naux du week-end sur TF1.

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision