Accueil | Actualités | Médias | L’AFP menacée par l’agence Chine Nouvelle
Pub­lié le 16 avril 2013 | Éti­quettes : ,

L’AFP menacée par l’agence Chine Nouvelle

Emmanuel Hoog, reconduit à la tête de l’AFP le 4 avril, répondait mercredi dernier aux questions de Philippe Laroque dans « Le buzz média Orange-Le Figaro ».

Il est ainsi revenu sur la concurrence que l’AFP affronte sur le plan international. « Nous avons de grands concurrents historiques et de nouveaux comme Chine Nouvelle qui apparaît sur un certain nombre de marchés avec une politique très agressive en matière de prix et un développement de la couverture qui satisfait un nombre de clients important », a-t-il estimé avant de poursuivre sur un constat : « Au Mexique, où j'étais récemment, j'ai pu voir l'implantation de Chine Nouvelle comme un acteur réel, sérieux et durable. »

Pour lui, « les marchés évoluent, car il y a aussi de nouveaux entrants, que ce soit des sites Internet ou encore des magazines. Nous sommes aujourd'hui face un chiffre d'affaires global qui augmente, mais nous devons faire très attention à la concurrence. »

L’AFP, qui produit actuellement 200 vidéos par jour, vient de signer un contrat avec Le Figaro dans ce domaine sur lequel M. Hoog mise beaucoup, comme ce fut le cas avec la photo auparavant. « La vidéo sera le relais de croissance de notre chiffre d'affaires dans les années à venir » a-t-il confié.

Rappelons que si l’AFP souffre d’une concurrence, bien légitime, sur le plan international, elle jouit d’un inquiétant monopole sur les médias de l’hexagone.

Voir le portait que l’Ojim a consacré à Emmanuel Hoog

Crédit photo : Le Figaro / le.buzz.media

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux