Accueil | Actualités | Médias | L’AFP menacée par l’agence Chine Nouvelle
Pub­lié le 16 avril 2013 | Éti­quettes : ,

L’AFP menacée par l’agence Chine Nouvelle

Emmanuel Hoog, reconduit à la tête de l’AFP le 4 avril, répondait mercredi dernier aux questions de Philippe Laroque dans « Le buzz média Orange-Le Figaro ».

Il est ainsi revenu sur la concurrence que l’AFP affronte sur le plan international. « Nous avons de grands concurrents historiques et de nouveaux comme Chine Nouvelle qui apparaît sur un certain nombre de marchés avec une politique très agressive en matière de prix et un développement de la couverture qui satisfait un nombre de clients important », a-t-il estimé avant de poursuivre sur un constat : « Au Mexique, où j'étais récemment, j'ai pu voir l'implantation de Chine Nouvelle comme un acteur réel, sérieux et durable. »

Pour lui, « les marchés évoluent, car il y a aussi de nouveaux entrants, que ce soit des sites Internet ou encore des magazines. Nous sommes aujourd'hui face un chiffre d'affaires global qui augmente, mais nous devons faire très attention à la concurrence. »

L’AFP, qui produit actuellement 200 vidéos par jour, vient de signer un contrat avec Le Figaro dans ce domaine sur lequel M. Hoog mise beaucoup, comme ce fut le cas avec la photo auparavant. « La vidéo sera le relais de croissance de notre chiffre d'affaires dans les années à venir » a-t-il confié.

Rappelons que si l’AFP souffre d’une concurrence, bien légitime, sur le plan international, elle jouit d’un inquiétant monopole sur les médias de l’hexagone.

Voir le portait que l’Ojim a consacré à Emmanuel Hoog

Crédit photo : Le Figaro / le.buzz.media

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This