Accueil | Actualités | Médias | L’AFP menacée par l’agence Chine Nouvelle
Pub­lié le 16 avril 2013 | Éti­quettes : ,

L’AFP menacée par l’agence Chine Nouvelle

Emmanuel Hoog, reconduit à la tête de l’AFP le 4 avril, répondait mercredi dernier aux questions de Philippe Laroque dans « Le buzz média Orange-Le Figaro ».

Il est ainsi revenu sur la concurrence que l’AFP affronte sur le plan international. « Nous avons de grands concurrents historiques et de nouveaux comme Chine Nouvelle qui apparaît sur un certain nombre de marchés avec une politique très agressive en matière de prix et un développement de la couverture qui satisfait un nombre de clients important », a-t-il estimé avant de poursuivre sur un constat : « Au Mexique, où j'étais récemment, j'ai pu voir l'implantation de Chine Nouvelle comme un acteur réel, sérieux et durable. »

Pour lui, « les marchés évoluent, car il y a aussi de nouveaux entrants, que ce soit des sites Internet ou encore des magazines. Nous sommes aujourd'hui face un chiffre d'affaires global qui augmente, mais nous devons faire très attention à la concurrence. »

L’AFP, qui produit actuellement 200 vidéos par jour, vient de signer un contrat avec Le Figaro dans ce domaine sur lequel M. Hoog mise beaucoup, comme ce fut le cas avec la photo auparavant. « La vidéo sera le relais de croissance de notre chiffre d'affaires dans les années à venir » a-t-il confié.

Rappelons que si l’AFP souffre d’une concurrence, bien légitime, sur le plan international, elle jouit d’un inquiétant monopole sur les médias de l’hexagone.

Voir le portait que l’Ojim a consacré à Emmanuel Hoog

Crédit photo : Le Figaro / le.buzz.media

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This