Accueil | Actualités | Médias | La SDJ de La Provence déplore le comportement de Bernard Tapie
Pub­lié le 2 novembre 2014 | Éti­quettes : ,

La SDJ de La Provence déplore le comportement de Bernard Tapie

Bernard Tapie est-il un actionnaire ingrat ? C'est ce qu’a dénoncé mardi 28 octobre la société des journalistes de La Provence.

Dans un communiqué, la SDJ déplore les « attaques régulières » de l'homme d'affaires contre son propre quotidien et les « propos maladroits » tenus récemment sur i>Télé. Face à Audrey Pulvar et durant un échange tendu, Bernard Tapie avait assuré que « 80 % de la rédaction de La Provence était à gauche ». Et d'ajouter que les journalistes « ont fait une campagne municipale vraiment pas objective, ils l'ont faite en faveur de [Patrick] Mennucci », le candidat socialiste pour la mairie de Marseille.

Dans un communiqué, les journalistes ont tenu à signifier que « le silence et la soumission n'ont jamais été la règle à La Provence. À plusieurs reprises, la rédaction a défendu son travail malgré un contexte économique difficile pour l'ensemble de la presse écrite et un actionnaire bruyant ».

« Bernard Tapie a racheté un journal aux finances exsangues et, pour l'heure, il est le seul à injecter de l'argent dans notre entreprise. Tous les personnels de La Provence, y compris à la rédaction, en sont conscients. C'est pour cette raison qu'ils comprennent d'autant moins les attaques régulières de leur actionnaire qui ne manque pas une occasion pour décrédibiliser “sa matière première” : les journalistes ! », a poursuivi la SDJ.

Pour la rédaction, les affirmations de Bernard Tapie concernant l'orientation politique du journal ne sont pas plus fondées. La Provence « a su s'affranchir des clivages droite-gauche », assurent-ils. Et de conclure : « Au-delà de l'attaque frontale, et pas très élégante, il y a le mensonge. Nos archives sont à la disposition de ceux qui pourraient en douter. Y compris Bernard Tapie. »

Crédit photo : DR

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux