Accueil | Actualités | Médias | La SDJ de La Provence déplore le comportement de Bernard Tapie
Pub­lié le 2 novembre 2014 | Éti­quettes : ,

La SDJ de La Provence déplore le comportement de Bernard Tapie

Bernard Tapie est-il un actionnaire ingrat ? C'est ce qu’a dénoncé mardi 28 octobre la société des journalistes de La Provence.

Dans un communiqué, la SDJ déplore les « attaques régulières » de l'homme d'affaires contre son propre quotidien et les « propos maladroits » tenus récemment sur i>Télé. Face à Audrey Pulvar et durant un échange tendu, Bernard Tapie avait assuré que « 80 % de la rédaction de La Provence était à gauche ». Et d'ajouter que les journalistes « ont fait une campagne municipale vraiment pas objective, ils l'ont faite en faveur de [Patrick] Mennucci », le candidat socialiste pour la mairie de Marseille.

Dans un communiqué, les journalistes ont tenu à signifier que « le silence et la soumission n'ont jamais été la règle à La Provence. À plusieurs reprises, la rédaction a défendu son travail malgré un contexte économique difficile pour l'ensemble de la presse écrite et un actionnaire bruyant ».

« Bernard Tapie a racheté un journal aux finances exsangues et, pour l'heure, il est le seul à injecter de l'argent dans notre entreprise. Tous les personnels de La Provence, y compris à la rédaction, en sont conscients. C'est pour cette raison qu'ils comprennent d'autant moins les attaques régulières de leur actionnaire qui ne manque pas une occasion pour décrédibiliser “sa matière première” : les journalistes ! », a poursuivi la SDJ.

Pour la rédaction, les affirmations de Bernard Tapie concernant l'orientation politique du journal ne sont pas plus fondées. La Provence « a su s'affranchir des clivages droite-gauche », assurent-ils. Et de conclure : « Au-delà de l'attaque frontale, et pas très élégante, il y a le mensonge. Nos archives sont à la disposition de ceux qui pourraient en douter. Y compris Bernard Tapie. »

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This