Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La SDJ de La Provence déplore le comportement de Bernard Tapie

2 novembre 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | La SDJ de La Provence déplore le comportement de Bernard Tapie

La SDJ de La Provence déplore le comportement de Bernard Tapie

2 novembre 2014

Temps de lecture : < 1 minute

Bernard Tapie est-il un actionnaire ingrat ? C’est ce qu’a dénoncé mardi 28 octobre la société des journalistes de La Provence.

Dans un com­mu­niqué, la SDJ déplore les « attaques régulières » de l’homme d’af­faires con­tre son pro­pre quo­ti­di­en et les « pro­pos mal­adroits » tenus récem­ment sur i>Télé. Face à Audrey Pul­var et durant un échange ten­du, Bernard Tapie avait assuré que « 80 % de la rédac­tion de La Provence était à gauche ». Et d’a­jouter que les jour­nal­istes « ont fait une cam­pagne munic­i­pale vrai­ment pas objec­tive, ils l’ont faite en faveur de [Patrick] Men­nuc­ci », le can­di­dat social­iste pour la mairie de Marseille.

Dans un com­mu­niqué, les jour­nal­istes ont tenu à sig­ni­fi­er que « le silence et la soumis­sion n’ont jamais été la règle à La Provence. À plusieurs repris­es, la rédac­tion a défendu son tra­vail mal­gré un con­texte économique dif­fi­cile pour l’ensem­ble de la presse écrite et un action­naire bruyant ».

« Bernard Tapie a racheté un jour­nal aux finances exsangues et, pour l’heure, il est le seul à injecter de l’ar­gent dans notre entre­prise. Tous les per­son­nels de La Provence, y com­pris à la rédac­tion, en sont con­scients. C’est pour cette rai­son qu’ils com­pren­nent d’au­tant moins les attaques régulières de leur action­naire qui ne manque pas une occa­sion pour décrédi­bilis­er “sa matière pre­mière” : les jour­nal­istes ! », a pour­suivi la SDJ.

Pour la rédac­tion, les affir­ma­tions de Bernard Tapie con­cer­nant l’ori­en­ta­tion poli­tique du jour­nal ne sont pas plus fondées. La Provence « a su s’af­franchir des cli­vages droite-gauche », assurent-ils. Et de con­clure : « Au-delà de l’at­taque frontale, et pas très élé­gante, il y a le men­songe. Nos archives sont à la dis­po­si­tion de ceux qui pour­raient en douter. Y com­pris Bernard Tapie. »

Crédit pho­to : DR

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés