Accueil | Actualités | Médias | La nouvelle formule de Télérama est un échec
Pub­lié le 1 novembre 2012 | Éti­quettes : ,

La nouvelle formule de Télérama est un échec

Le 28 mars dernier, Télérama faisait peau neuve et adoptait un positionnement davantage « news culturel » afin d'échapper à la crise qui secoue la presse télévision (-3,3% de diffusion globale en 2011 selon l'OJD). Objectif de l'hebdomadaire branché ? Répondre « aux changements de consommation et de pratiques culturelles, afin de conquérir de nouveaux lecteurs et continuer de séduire les actuels », expliquait Fabienne Pascaud, directrice de la rédaction. Télérama affichait une diffusion payée en baisse de 1,6% pour l'année 2011. Quelques mois plus tard, l'heure du bilan a sonné... et celui-ci n'est pas bon : le magazine TV du Groupe Le Monde a vu sa diffusion chuter de 1,9% entre avril-mai-juin 2012 (609 946 ex.) et avril-mai-juin 2011 (622 012 ex.). Les ventes au numéro sont les plus mal-en-point : d'après l'OJD, elles sont passées de 69 226 ex. à 64 088 ex. (-7,4%). Le passage du prix de vente de 2,3o à 2,50 euros en février dernier n'a pas dû arranger les choses.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.