Accueil | Actualités | Médias | La nomination de Michel Field divise au sein de France Télévisions
Pub­lié le 11 décembre 2015 | Éti­quettes : , , , ,

La nomination de Michel Field divise au sein de France Télévisions

Lundi 7 décembre, le groupe public a annoncé la nomination de Michel Field à la direction exécutive de l'information de France Télévisions, en remplacement de Pascal Golomer, qui avait lui-même succédé à Thierry Thuillier en juin dernier.

Après seulement 4 mois à la tête de France 5, Michel Field sera donc chargé de « donner un nouveau souffle à l'information de France Télévisions ».

Une nomination surprise qui n'a pas laissé les rédactions du groupe public indifférentes. « Stupéfaite » par l'éviction de Pascal Golomer, la Société des journalistes de France a dénoncé, le jour même, « la brutalité de la méthode en pleine période électorale ». Et de regretter la « déstabilisation qu'une telle décision entraîne sur l'ensemble des journalistes de France 2 ».

Ne voyant pas l'urgence de ce « nouveau souffle », la SDJ souligne que « la couverture des attentats de Paris et de ses conséquences sur la société ont montré (notre) vitalité, (notre) motivation et la qualité de notre travail ».

Du côté de France 3, le son de cloche est différent. Pour la SDJ de la chaîne, le départ de l'ancienne direction de l'information, qu'elle a souvent accusée de privilégier France 2, est au contraire une bonne nouvelle. « J'ai dit à Delphine Ernotte que la rédaction nationale de France 3 ne pouvait que nourrir espoir de ce changement, rappelant que l'équipe précédente directement nommée par le pouvoir et Thierry Thuillier en particulier n'avait pas satisfait la rédaction nationale », a ainsi expliqué la représentante de la SDJ.

Pour cette dernière, Michel Field doit impérativement « avoir les mains libres pour insuffler un nouveau cap et préserver le pluralisme de l'info à France Télévisions ».

Voir notre portrait de Michel Field.

Crédit photo : capture d'écran vidéo ONPC/France 2 via Youtube

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This