Accueil | Actualités | Médias | La Dépêche du midi se met au fitness

La Dépêche du midi se met au fitness

Fin d’année difficile pour le groupe La Dépêche du Midi : marges en baisse, ventes en régression (-2.5%) et surtout recettes publicitaires en chute libre.

Aussi, le conseil d’administration du groupe de presse, toujours dirigé par le président du parti radical Jean-Michel Baylet, a annoncé le lancement d’un « plan fitness » pour l’année 2013. Un terme sexy pour une réalité qui l’est moins.

C’est en effet à une cure d’amaigrissement que doit s’attendre La Dépêche du midi. Une restructuration des pôles magazine (Toulouse Mag, In Toulouse, Les Décideurs de Midi-Pyrénées) et hebdo du groupe est prévue, ainsi que le départ de 100 à 150 salariés.

Ce « plan fitness », qui sera présenté en comité d’entreprise le 18 décembre prochain, « a suscité la réprobation des syndicats du groupe », selon un communiqué du syndicat des journalistes de la CFDT.

Sources : PresseNews, Journalistes CFDT

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This