Accueil | Actualités | Médias | La Croix, journal catholique “le plus anti-patriotique de France” ?
Pub­lié le 4 octobre 2016 | Éti­quettes : ,

La Croix, journal catholique “le plus anti-patriotique de France” ?

La semaine dernière, le journal La Croix faisait part de son intention de diffuser, à partir du 7 octobre, un livret d’une centaine de pages ayant pour but d’inviter ses lecteurs à “réfléchir” avant de voter FN.

Parti de plus en plus prisé par les électeurs catholiques, le Front National suscite l’inquiétude de la direction du quotidien qui, si elle se défend de toute “croisade anti-FN”, ne tente pas moins de dissuader ses abonnés de glisser un bulletin Marine Le Pen dans l’urne en 2017. Evidemment, la nouvelle a fait l’effet d’une bombe au sein du parti frontiste.

Invitée sur le plateau de “Face aux chrétiens” vendredi 30 septembre, la députée Marion Maréchal-Le Pen a préféré décliner l’invitation. Pour cause : l’émission politique est proposée par KTO, RCF, Radio Notre Dame et… La Croix. De son côté, interrogé par Le Scan du Figaro, l’eurodéputé FN Louis Alliot a déclaré : “Au diable, le journal qui se revendique du symbole du christianisme à des fins politiciennes. Je suis baptisé, catholique et croyant... Et ce que pense ce bulletin de gauche ne m'empêche pas de dormir.”

Enfin, le numéro 2 du Front National Florian Philippot a trouvé cette initiative peu respectueuse des électeurs, ajoutant au passage qu’il considérait La Croix comme étant “le journal catholique le plus anti-patriotique de France”.

Dans le Figaro, Guillaume Goubert, directeur de la rédaction du quotidien, s’est défendu de tout militantisme politique. Pour lui, cette initiative, qui lui a été proposée par la revue jésuite Projet, n’est "[qu’]un outil de réflexion où des articles de spécialistes s'articulent autour de trois thèmes : écouter, comprendre, agir." Il n’était pas question de “stigmatiser” ni de “prendre position”.

Une initiative sans “prise de position” aurait été de sortir un livret sur chaque parti, ou du moins sur chaque grand parti. En effet, le fait de cibler spécifiquement le FN est, en soi, à charge ou à décharge, une prise de position...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux