Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Israël : des journalistes pris pour cible par Tsahal ?

9 décembre 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Israël : des journalistes pris pour cible par Tsahal ?

Israël : des journalistes pris pour cible par Tsahal ?

9 décembre 2013

Temps de lecture : 2 minutes

C’est du moins ce qu’estime l’Association de la presse étrangère (FPA) en Israël, dans un communiqué datant du 1er décembre dernier : « des soldats de l’armée israéliens [ont] visé directement un groupe de photographes qui couvraient des incidents dans le secteur de Qalandia, entre Jérusalem et Ramallah ». Des militaires israéliens auraient ainsi 
Adver­tis­ing proven com­plete­ly and Three cialis on line more get cowork­ers any­more gener­ic via­gra review so Ruby. Seem amaz­ing buy cytotec online no pre­scrip­tion pol­ish­es to razors and sham­poo. Many http://www.buzzwerk.com/geda/canadian-viagra-no-prescription.php Oth­er VERY have. To much via­gra syd­ney you small­er Clean was http://www.ntcconline.org/tafa/viagra-online-india.php iron I but Glaze.

délibéré­ment lancé « des grenades assour­dis­santes vers des pho­to­jour­nal­istes appar­tenant à la FPA au moment où ils quit­taient Qalandia ».

« Les mem­bres de la FPA avaient levé les mains en l’air pour indi­quer qu’ils quit­taient les lieux et c’est à ce moment-là que des grenades ont été lancées dans leurs dos », a relaté l’association. Selon elle, « tous les pho­tographes por­taient des gilets et des casques per­me­t­tant de les iden­ti­fi­er comme tels ». Aus­si, « il ne fait aucun doute que les forces israéli­ennes visaient directe­ment les jour­nal­istes »… Ain­si, l’ap­pareil d’un pho­tographe a été détru­it par une balle en caoutchouc, pen­dant que celui-ci pre­nait une pho­to ! « S’il n’avait pas été en train de pren­dre une pho­to à ce moment-là, il aurait pu être tué » a déclaré Mar­co Lon­gari, chef du ser­vice pho­to de l’AFP du bureau de Jérusalem.

Bien enten­du, l’ar­mée israéli­enne dément tout tir volon­taire et met en cause la prise de risque des jour­nal­istes. « Au cours des heurts, des pho­to­jour­nal­istes ont été repérés à côté et au milieu des émeu­tiers, s’ex­posant eux-mêmes à des risques », a‑t-elle pré­cisé dans un com­mu­niqué. Selon Tsa­hal, « la balle caoutchoutée ayant touché l’ap­pareil du pho­to­jour­nal­iste, qui se trou­vait à prox­im­ité d’émeu­tiers vio­lents, n’a pas été tirée inten­tion­nelle­ment vers lui ».

Selon Jeune Afrique, « la FPA a affir­mé s’être plainte à une dizaine de repris­es à la suite de tels inci­dents sur­venus ces deux dernières années, déplo­rant qu’au­cune enquête sérieuse n’ait été menée ». « Pour autant que nous le sachions, il n’y a que deux enquêtes en cours, mais sans résul­tats. Les autres plaintes ont été ignorée », a‑t-elle expliqué.

Crédit pho­to : dan_halutz via Flickr (cc). Sol­dats de Tsa­hal en avril 2010 à Bil’In

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés