Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
[Interview] Grève au journal de France 3 : la CGT reconduit la grève

6 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | [Interview] Grève au journal de France 3 : la CGT reconduit la grève

[Interview] Grève au journal de France 3 : la CGT reconduit la grève

6 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes

Au 14ème jour de grève, l’Ojim a souhaité faire le point sur ce conflit social avec Éric Laumonier Délégué syndical CGT et Technicien vidéo à France 3.

OJIM : Pouvez-vous nous présenter le projet de restructuration de la direction ?

Éric Lau­monier : Le 4 jan­vi­er 2010 a été créé l’en­tre­prise com­mune France Télévi­sions regroupant France 2, France 3, France 4, France 5 et RFO. Depuis 4 ans un accord col­lec­tif est négo­cié au sein de cette nou­velle entre­prise. Cet accord a été signé par toutes les organ­i­sa­tions syn­di­cales le 28 mai dernier. Cet accord prévoit des dis­po­si­tions spé­ci­fiques moins dis­antes pour 15% du per­son­nel con­cer­nant la com­pen­sa­tion de la péni­bil­ité des heures de nuit et du WE. 85% des salariés béné­fi­cient des dis­po­si­tions du socle com­mun de l’ac­cord collectif.

Quelles sont vos objections à ce plan et vos revendications ?

É. L. : Les salariés en grève deman­dent une égal­ité de traite­ment pour tous les salariés de l’en­tre­prise. Ils deman­dent à rejoin­dre le socle commun.

- Si la totalité des effectifs sont en grève qui se charge du montage “tout images” ?

É. L. : Les mon­teurs font par­tie des 85% heureux béné­fi­ci­aires du socle com­mun, ils ne sont pas en grève et ne sont pas cou­verts par le préavis.

Que pensez vous de la gêne pour les téléspectateurs de France 3 ?

É. L. : Bien enten­du, les grévistes regret­tent cet inter­rup­tion du ser­vice qui n’est pas de leur fait mais de la direc­tion qui reste sourde à leur revendication.

Où en sont les dernières négociations et jusqu’où êtes vous prêts à aller ?

É. L. : C’est aujour­d’hui le 14e jour de grève, les grévistes n’ont été reçu que 4 fois durant le mou­ve­ment. La direc­tion parie sur un pour­risse­ment du conflit.
Les troupes sont très motivées, la grève est recon­duite chaque jour à l’u­na­nim­ité. Seule l’assem­blée générale qui se réu­nit tous les jours peut décider de l’is­sue du conflit.

Crédit pho­to : mon­tage Ojim (cc)

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés