Accueil | Actualités | Médias | Interview d’Assad : Hollande s’en prend au Figaro
Pub­lié le 10 septembre 2013 | Éti­quettes :

Interview d’Assad : Hollande s’en prend au Figaro

Le 2 septembre, Le Figaro réalisait un entretien en exclusivité mondiale avec Bachar el-Assad. Une démarche qui n’a pas plu au président Hollande…

Lors de ce très court entretien, le président syrien prévenait la France des conséquences d’une éventuelle intervention, considérant l’État français comme « un ennemi du peuple syrien ». Une polémique a suivi, et le journal a justifié son initiative au nom du « devoir d’information ». Mais celle-ci est montée jusqu’au sommet de l’État.

Lors d’une conférence de presse à l’issue du G20, François Hollande s’en est pris au journal sur un ton ironique. « On ne remerciera jamais assez Le Figaro pour son sens civique, d'avoir permis à l'opinion française d'être éclairée par l'interview de ce dictateur. Maintenant, nous savons qu'il veut liquider son opposition », a ainsi déclaré le président français.

Crédit photo : Parti socialiste via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This