Accueil | Actualités | Médias | Hugo Clément, sur le front des océans mais pas des audiences pour son arrivée sur France 2
Pub­lié le 3 décembre 2019 | Éti­quettes : , , , ,

Hugo Clément, sur le front des océans mais pas des audiences pour son arrivée sur France 2

France 2 vient de diffuser, mardi 26 novembre 2019, le premier reportage (sur quatre) de la série “Sur le front des océans” présentée par le journaliste militant Hugo Clément, auteur aussi d’un manifeste de défense du végétarisme.

Consacré à l’écologie, ce numéro était plus spécifiquement sur les océans, du Mexique à l'Australie, en passant par la France. C’est lors du tournage de ce reportage que l’on a vu toute l’équipe se faire arrêter par la police australienne, fait largement évoqué par la presse pour faire mousser l’émission avant sa sortie. Mais malheureusement pour eux, Médiamétrie et Le Parisien nous font part d’audiences décevantes.

Les Français préfèrent les gros bras du SWAT aux petits de Clément

La chaîne arrivée en tête des audiences ce 26 novembre est TF1 avec deux épisodes inédits de troisième saison de la série “SWAT”, sur le quotidien de la brigade policière du même nom. Cela représente 18% de part d’audience, soit près de 4 millions de téléspectateurs.

M6 prend la deuxième position avec la demi-finale de “La France a un incroyable talent” ayant séduit 3,1 millions de Français et 16,5% des audiences. Comme pour TF1, les audiences sont stables.

Seulement 35 000 personnes plus loin, on retrouve France 3 et son téléfilm “Classe unique”.

En quatrième position vient France 2 avec 1,6 million de téléspectateurs. Le plus intéressant est de constater la présence de 350 000 téléspectateurs de moins par rapport au dernier numéro de “Cash investigation” consacré aux impôts sur France 2, la semaine précédente.

Émission présentée par Élise Lucet, “Sur le front” semble être sur le même ton (parfois tribune pour militants anticapitalistes, controverses), mais les audiences le montrent, elles préfèrent l’original à la pâle copie Hugo Clément.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This