Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Guerlain : Le Figaro retire un papier trop « irrévérencieux »
Publié le 

2 octobre 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Guerlain : Le Figaro retire un papier trop « irrévérencieux »

Guerlain : Le Figaro retire un papier trop « irrévérencieux »

Un court-métrage publicitaire de 5min46s pour le parfum Shalimar de Guerlain, diffusé avant les séances de cinéma, fait actuellement bondir les spectateurs. En cause : sa durée interminable, son intérêt inexistant.

La pub­lic­ité met en scène une princesse indi­enne qui attend son cheva­lier. Long, très long. Emboi­tant le pas aux spec­ta­teurs, des médias comme Vod­kaster et Rue89 s’en sont égale­ment pris à cette pub­lic­ité « inter­minable » et « grotesque ». Le Figaro avait égale­ment entre­pris une cri­tique… avant que l’article ne dis­paraisse.

Celle-ci s’intitulait : « Shal­i­mar de Guer­lain, une pub­lic­ité nom­mée dégoût. » Rédigé par une jour­nal­iste du ser­vice cul­ture, qui est ensuite par­ti se restau­r­er, il a été pub­lié immé­di­ate­ment, sans relec­ture dit-on. Mais il n’a pas été du goût de tout le monde. Moins de deux heures plus tard, le directeur de la rédac­tion du Figaro.fr l’a en effet sup­primé. « Je regarde le site, je vois ça. Je trou­ve le ton du titre assez con­testable, j’appelle la rédac­tion pour le chang­er, per­son­ne ne me répond. C’est la pause-déje­uner. Je décide donc de le sup­primer », assure Jean-Michel Sal­va­tor.

« Jean-Michel Sal­va­tor a jugé, à rai­son, que le papi­er était trop irrévéren­cieux », renchérit François Aubel du ser­vice cul­ture. Mais un doute plane… Et pour cause : Guer­lain n’est ni plus ni moins qu’un annon­ceur fréquent du Figaro, qui aurait aus­si bien pu pass­er un coup de fil à la rédac­tion après la lec­ture du papi­er cri­tique…

« Évidem­ment que Guer­lain est un annon­ceur. Mais ce n’est pas pour cela que j’ai souhaité retir­er l’article. Ce n’était pas le ton du Fig’, c’était un peu dis­pro­por­tion­né, un peu déplacé. Je n’ai pas eu le sen­ti­ment de porter atteinte à la lib­erté des jour­nal­istes de la rédac­tion. J’assume ma déci­sion », explique Jean-Michel Sal­va­tor. Chez Guer­lain, on nie égale­ment toute impli­ca­tion.

« La “lib­erté de blâmer”, atten­dra encore un peu », écrit Rue89, en référence à la devise du jour­nal, tirée de Beau­mar­chais : « sans la lib­erté de blâmer, il n’est point d’éloge flat­teur ».

Crédit pho­to : cap­ture d’écran vidéo Guer­lain via Youtube

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision