Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Grande Bretagne : le rapport Leveson enfin publié

2 décembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Grande Bretagne : le rapport Leveson enfin publié

Grande Bretagne : le rapport Leveson enfin publié

La Grande-Bretagne retenait son souffle. Eh bien ça y est ! Le rapport Leveson a enfin été rendu public jeudi 29 novembre 2012. Un rapport de 2000 pages, fruit de 16 mois d’enquête sur « la culture, les pratiques et la déontologie de la presse », en particulier de la presse tabloïd. La commission Leveson a été mise en place en juillet 2011, suite à l’électrochoc provoqué par le scandale du journal News of the World, un tabloïd aujourd’hui disparu qui avait mis sur écoutes des centaines de personnalités dans le but d’obtenir des scoops.

Ver­dict du juge Leve­son et de sa com­mis­sion : le principe de l’autorégulation de la presse ayant mon­tré ses lim­ites, il faut des change­ments. À la place de la Press Com­plaints Com­mis­sion (PCC, Com­mis­sion des plaintes en matière de presse), où siè­gent des jour­nal­istes, Lord Leve­son pré­conise un organ­isme beau­coup plus indépen­dant de l’industrie médi­a­tique, et crée par la loi. Si le Pre­mier min­istre, David Cameron, s’est égale­ment déclaré en faveur d’un nou­v­el organ­isme de régu­la­tion, il est en revanche défa­vor­able à l’intervention du législateur.

David Cameron s’est donc décidé pour une voie inter­mé­di­aire par rap­port aux deux options qui étaient sur la table : main­tenir le sys­tème en l’état (ce que souhaitaient les médias) ou encadr­er plus stricte­ment les pra­tiques des jour­nal­istes par une nou­velle loi.

Le sujet divise la classe poli­tique. 80 hommes poli­tiques de tout bord ont adressé une let­tre au Pre­mier min­istre pour lui deman­der de ne pas s’engager dans la voie de l’encadrement, en réponse à la quar­an­taine de députés qui s’étaient, au con­traire, déclarés favor­ables à de nou­velles règles du jeu beau­coup plus strictes…

Le com­pro­mis choisi par David Cameron ne plaît évidem­ment pas à tout le monde. Il est cri­tiqué par les tra­vail­listes, ce qui est logique, mais aus­si par les Libéraux-Démoc­rates, pour­tant mem­bres de la coali­tion au pou­voir… Jeu­di, au Par­lement, le Pre­mier min­istre con­ser­va­teur et son vice Pre­mier min­istre Lib-Dem, Nick Clegg, ont don­né cha­cun une réponse dif­férente aux recom­man­da­tions du rap­port… Un désac­cord pub­lic qui est une pre­mière depuis le début de la coali­tion gou­verne­men­tale, en mai 2010. La presse en Grande-Bre­tagne est aujourd’hui un sujet explosif…

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.

Samuel Gontier

Jour­nal­iste chez Téléra­ma, blogueur et désor­mais auteur, Samuel Gon­tier s’applique con­scien­cieuse­ment à dénich­er le “faschisme” (pronon­ci­a­tion a l’Italienne), l’Islamophobie et le racisme, SURTOUT là où ils ne sont pas.

David Perrotin

PORTRAIT — David Per­rotin a réus­si, en quelques années, à se forg­er une répu­ta­tion de mil­i­tant de gauche doté d’une carte de presse. Il est vrai que l’orientation de ses arti­cles est sans ambiguïté, tous les dis­cours et toutes les thé­ma­tiques tra­di­tion­nelle­ment asso­ciées à la droite étant sys­té­ma­tique­ment discrédités.