Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Gavé de subventions, L’Humanité en appelle une fois de plus à ses lecteurs
Gavé de subventions, L’Humanité en appelle une fois de plus à ses lecteurs

26 juin 2015

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Gavé de subventions, L’Humanité en appelle une fois de plus à ses lecteurs

Gavé de subventions, L’Humanité en appelle une fois de plus à ses lecteurs

Gavé de subventions, L’Humanité en appelle une fois de plus à ses lecteurs

Journal le plus subventionné de France, L’Humanité lance pourtant un nouvel appel à ses lecteurs, huit mois seulement après le précédent.

« Nous voudri­ons sol­liciter un prêt de celles et ceux qui le peu­vent, per­son­nes, col­lec­tifs, asso­ci­a­tions ou organ­i­sa­tions », écrivait mar­di dernier Patrick Le Hyaric, directeur du jour­nal fondé en 1906 par Jean Jau­rès. En cause : une impor­tante baisse des ressources pub­lic­i­taires, à hau­teur de 400 000 euros, une chute des ventes de 20 % depuis 2010, et des « endet­te­ments antérieurs ».

Pour­tant le jour­nal a été le titre le plus sub­ven­tion­né de France en 2014, avec 5,96 mil­lions d’eu­ros pour seule­ment 38 000 exem­plaires ven­dus au quo­ti­di­en. L’Hu­man­ité a égale­ment vu sa dette (de 4 mil­lions d’eu­ros) effacée par l’É­tat en décem­bre 2013. Vis­i­ble­ment, ça n’est encore pas assez… Et l’aug­men­ta­tion des tar­ifs n’y a rien changé non plus.

Ain­si son directeur a‑t-il procédé a un énième appel à la générosité, promet­tant de rem­bours­er ses lecteurs avant fin mai 2016.

Plutôt que de se met­tre, bon per­dant, sur la touche, L’Hu­man­ité sem­ble s’ac­crocher à ses illu­sions, con­tin­u­ant sans relâche à aspir­er l’ar­gent du con­tribuable (et de ses derniers lecteurs), l’en­traî­nant dans sa chute. « Par les temps qui courent, j’ai con­science de deman­der beau­coup », déclare Patrick Le Hyaric. Au moins, il le reconnaît…

Voir notre infographie de L’Humanité

Dessin : © Mila­dy de Win­ter pour l’Ojim

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Élie Guckert

Né le 25 sep­tem­bre 1992 à Lax­ou, fils et petit-fils d’ingénieurs, Élie Guck­ert est le reje­ton d’une famille engagée à gauche dans un départe­ment, la Meuse, tra­di­tion­nelle­ment ancré à droite.

Natacha Polony

PORTRAIT — Nat­acha Polony est née le 15 avril 1975. D’origine polon­aise, elle enseigne de 1999 à 2000 dans un lycée d’Epinay-sur-Seine avant d’en démis­sion­ner. Elle n’a pas accep­té les réformes de Jack Lang trans­for­mant « l’enseignement de la lit­téra­ture en une démarche utilitariste ».

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.