Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Free met en péril des milliers d’éditeurs sur Internet

6 janvier 2013

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Sur le net | Free met en péril des milliers d’éditeurs sur Internet

Free met en péril des milliers d’éditeurs sur Internet

Accueil | Sur le net | Free met en péril des milliers d’éditeurs sur Internet

Free met en péril des milliers d’éditeurs sur Internet

6 janvier 2013

Jeu­di, Free a ren­du télécharge­able une mise à jour pour sa célèbre box qui, en plus de résoudre des bugs du con­trôle parental et de la télé­phonie, con­tient un adblock activé par défaut inter­dis­ant toute liste blanche (et pas facile à dés­ac­tiv­er pour le com­mun des mortels).

Si le four­nisseur d’ac­cès à Inter­net (FAI) n’a, pour l’in­stant, don­né aucune expli­ca­tion, il sem­ble que nous assis­tions en direct au dernier épisode du con­flit larvé qui l’op­pose à Google sur la ques­tion du finance­ment de la bande pas­sante donc des infra­struc­tures, ce dernier tirant l’im­mense majorité de ses revenus de la pub­lic­ité en ligne, dont il est le leader mon­di­al. Jusqu’en décem­bre, c’est à un autre ser­vice de Google (le site de vidéo en stream­ing YouTube) que s’en était pris Free, pour la même rai­son. Ses qua­tre mil­lions de foy­ers abon­nés sem­blent servir de « boucliers humains » (Pierre-Olivi­er Car­les) dans cette lutte entre les deux géants.

For­cé­ment, une par­tie d’en­tre eux (pas les anti-pubs, les autres, notam­ment les webmestres de petits sites tirant l’essen­tiel de leurs revenus de la pub­lic­ité en ligne) n’ap­pré­cient que mod­éré­ment. Pour eux, le site Free­box AdBlock Sucks pro­pose un script javascript qui per­met de « rediriger les util­isa­teurs de Free­box AdBlock vers l’URL de votre choix, blo­quant ain­si l’accès au con­tenu de votre site ». « Je vous sug­gère de rediriger les vis­i­teurs ayant Free­box AdBlock activé vers une page où est affiché un mes­sage (ou une image..) expli­quant poli­ment que le fait de blo­quer vos pub­lic­ités met en péril votre mod­èle économique et ne vous per­met pas de con­tin­uer à fournir du con­tenu de qual­ité gra­tu­ite­ment », écrit son créateur.

Au-delà de la ques­tion de la neu­tral­ité de l’In­ter­net et du pou­voir des FAI, des inter­ro­ga­tions tech­niques posées par le fil­tre (qui sem­ble hétérogène) et des con­séquences dom­mage­ables sur le plan de l’éthique (la fin for­cée de la pub ver­rait vite l’émer­gence de pub­li-arti­cles/­posts rémunérés) c’est l’équili­bre — déjà pré­caire — de mil­liers d’ac­teurs de l’In­ter­net qui est en jeu. Fleur Pel­lerin, la min­istre déléguée à l’Economie numérique, doit ren­con­tr­er Xavier Niel pour évo­quer le fil­tre la semaine prochaine. Affaire à suivre…

Crédit pho­to : DR.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés