Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
France TV : le ridicule pour lutter contre le racisme ?

13 juillet 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | France TV : le ridicule pour lutter contre le racisme ?

France TV : le ridicule pour lutter contre le racisme ?

13 juillet 2015

Temps de lecture : 2 minutes

« Osons la fraternité », c’est le titre de la nouvelle campagne de France Télévisions pour lutter contre le « racisme et l’antisémitisme ».

Au pro­gramme : qua­tre vidéos aus­si plates que ridicules, tournées à la manière d’une pub­lic­ité et met­tant en scène des pro­duits mir­a­cles con­tre les pen­sées « nauséabon­des ». Qua­tre ? En effet, dans l’e­sprit du groupe pub­lic, le racisme con­cerne essen­tielle­ment les juifs, les noirs, les arabes et les asi­a­tiques. Pour le racisme anti-blanc ou anti-Français, il fau­dra repasser.

Dans la pre­mière vidéo, deux femmes ont l’outrecuidance de juger que l’équipe de France de foot­ball n’est plus représen­ta­tive de la pop­u­la­tion française en cela qu’elle est essen­tielle­ment com­posée de per­son­nes d’o­rig­ine africaine. Heureuse­ment, l’ap­pareil « Elec­tros­tim » est là pour les ramen­er sur le droit chemin !

Une autre met en scène un cou­ple de retraités qui, bien qu’ils assurent n’avoir « rien con­tre les Arabes », met­tent mal à l’aise leurs invités en jugeant qu’au marché, « il n’y a plus que ça », et « qu’on ne se sent plus en France ». Il fal­lait bien un purifi­ca­teur d’air, « Puri­flex », pour remédi­er à ce con­stat inad­mis­si­ble aux yeux des com­mu­ni­cants de France TV.

Le clip suiv­ant mon­tre un jeune étu­di­ant qui a eu le mal­heur, l’au­dace impar­donnable, de faire une blague « sur les juifs ». Un sac­rilège que les céréales « Krakim­ix » vont s’évertuer à corriger.

Enfin, le dernier spot pub­lic­i­taire s’attaque à la sino­pho­bie, avec un jeune homme se moquant d’un livreur de plats chi­nois à emporter. Mais grâce au Sham­po­ing « Loven­tis », celui-ci va rapi­de­ment revenir à la rai­son… et se met­tre en cou­ple avec une asiatique.

Out­re son côté ridicule, cette cam­pagne ne fait au final que soulign­er des réal­ités bien per­cep­ti­bles qui, loin de repos­er sur des fan­tasmes, traduisent une crise iden­ti­taire qui s’ag­grave. Pour pren­dre exem­ple sur les deux clips con­sacrés au racisme à l’é­gard des pop­u­la­tions noires et maghrébines, ce n’est pas le fait que les pre­miers soient majori­taires en équipe de France, ni le fait que les sec­onds soient de plus en plus nom­breux en périphérie des grandes villes qui est con­testé. C’est bien la per­cep­tion que s’en font les autochtones.

Ain­si, le mes­sage est clair : votre con­stat est légitime, mais le mal-être qu’il génère en vous s’ap­par­ente à du racisme. Et ce sans par­ler du spot sur l’an­tisémitisme, qui ne fait que con­firmer qu’il est de nos jours stricte­ment inter­dit de faire des blagues sur la com­mu­nauté juive, ou encore de celui sur la sino­pho­bie dans lequel, soi-dit en pas­sant, le fait de réduire le Français d’o­rig­ine asi­a­tique à un cour­si­er est d’un goût douteux.

En somme, loin de lut­ter con­tre le racisme, cette série de pub­lic­ités n’au­ra pour résul­tat au mieux que de sus­citer les moqueries ; au pire d’ag­graver ce qu’elle est cen­sée dénon­cer. Erreur de com­mu­ni­ca­tion ou stratégie volontaire ?

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés