Accueil | Actualités | Médias | France Télévisions sommé de rendre leurs fiches illicites aux salariés
Pub­lié le 15 mai 2016 | Éti­quettes :

France Télévisions sommé de rendre leurs fiches illicites aux salariés

Mercredi 11 mai, le Conseil de prud'hommes de Paris a ordonné à la direction de France Télévisions de rendre à 132 salariés leurs fiches d'évaluations, jugées illicites.

À leur insu, des salariés du groupe public avaient été fichés en fonction de leurs performances et de leur potentiel. Le 17 septembre dernier, le SNJ, la CFDT et la CGC avaient ainsi déposé un recours aux prud'hommes après que la direction ait été sommée de restituer leurs fiches aux salariés, sans que cela ne soit suivi d'effet.

Les prud'hommes, constatant que « l’existence des fiches n’est pas contestable car la Direction a reconnu le dispositif et voulu détruire les documents », a ordonné que celles-ci soit restituées sous format papier « sans délais ». Dans certaines d'entre elles, rédigées à partir d'avril 2014, on pouvait lire : « Très isolé dans la rédaction », « pas de propositions » ou encore « ne sait pas s'adapter ».

France Télévisions avait d'abord nié détenir de telles fiches, puis avait voulu les détruire avant d'être sommé de les rendre aux salariés. Pour le SNJ, « ces appréciations négatives méconnues ont eu un impact sur le déroulement de carrière de certains salariés » qui, désormais, demandent donc réparation.

Affaire à suivre très prochainement.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This