Accueil | Actualités | Médias | France Télévisions doit s’entendre avec Play TV, selon le CSA
Pub­lié le 27 avril 2015 | Éti­quettes : , ,

France Télévisions doit s’entendre avec Play TV, selon le CSA

Réuni le 25 février dernier, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a sommé France Télévisions de s'entendre avec le site Play TV, qui retransmet les chaînes de télévisions sur internet.

En effet, sur Play TV, de nombreuses chaînes privées (avec lesquelles le site partage les recettes publicitaires ainsi que les statistiques certifiées Médiamétrie) sont disponibles pour les internautes, mais aucune chaîne publique. Malgré les nombreuses demandes du dirigeant de cette start-up de 10 employés, France Télévisions renâcle toujours à lui accorder le droit de retransmettre ses programmes en mettant en avant une incompatibilité avec sa mission de service public. D'où le recours au CSA.

Dans leur décision, les Sages demandent à France Télévisions de « ne pas s’opposer à la reprise de ses services par la société Playmédia et de conclure dans les plus brefs délais les démarches nécessaires à la régularisation de cette situation ».

En octobre dernier, France Télévisions avait pourtant obtenu gain de cause dans la procédure judiciaire que le groupe avait lancée contre Play TV. En première instance, le site avait été condamné à verser 1 million d'euros de dommages et intérêts pour contrefaçon, ce qui l'avait conduit à licencier des employés. Le jugement en appel aura lieu au second semestre. Un jugement que France Télévisions attend désormais pour se positionner, malgré les menaces de mise en demeure du Conseil.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.