Accueil | Actualités | Médias | France 3 a-t-elle censuré un sujet sur Nicolas Sarkozy ?
Pub­lié le 26 septembre 2014 | Éti­quettes : , ,

France 3 a-t-elle censuré un sujet sur Nicolas Sarkozy ?

Dans un communiqué intitulé « Nicolas Sarkozy à France Télévisions : Censure et tapis rouge », le SNJ du groupe public a critiqué les choix de sa direction par rapport à l'ancien président de la République.

Tout d'abord, le SNJ dénonce la décision qu'aurait prise la direction de France 3 de ne pas diffuser un sujet sur la garde à vue de Nicolas Sarkozy en juillet dernier. Si de son côté, France Inter avait publié les comptes-rendus des auditions de cette mise en examen pour corruption active et trafic d'influence actif, France 3 n'en a pas fait de même.

Le SNJ explique qu'un sujet avait été préparé, contenant « des révélations sur la garde à vue de l'ancien président ». Mais la direction a décidé à la dernière minute de ne pas le diffuser.

« Le SNJ est scandalisé de constater qu'il suffit que l'ancien Président de la République refasse son apparition sur le devant de la scène pour que les directions de FTV se mettent au garde-à-vous ! Sont-elles à ce point aux abois qu'elles oublient toutes leurs références professionnelles ? », accuse le communiqué.

En réponse, le directeur délégué à l'information de France Télévisions, Pascal Golomer, a dénoncé « de manière ferme les accusations de censure lancées » à son encontre. Pour lui, « la rédaction en chef du 19/20 a jugé - en toute indépendance - que ce sujet tel qu'il lui a été présenté ne révélait pas suffisamment d'informations nouvelles [...] D'autant que la veille, dans ce même 19/20, un dossier de deux minutes et trente secondes récapitulait les différentes affaires judiciaires dans lesquelles le nom de Nicolas Sarkozy apparaît. »

Et de conclure : « Qu'on puisse mettre ainsi en doute, de manière insultante, l'honnêteté professionnelle des cadres et dirigeants des rédactions est inacceptable. »

Crédit photo : worldeconomicforum via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux