Accueil | Actualités | Médias | France 2 met le paquet sur la crise des « réfugiés »
Pub­lié le 9 septembre 2015 | Éti­quettes : ,

France 2 met le paquet sur la crise des « réfugiés »

France 2 met le paquet sur la crise des « réfugiés »

France 2 met le paquet sur la crise des « réfugiés »

Face à la crise migratoire qui touche actuellement l'Europe, le service public audiovisuel français s'est donné pour mission de réagir afin de sensibiliser l'opinion...

En effet, dans un communiqué de presse, France 2 a fait part de son intention de mobiliser tous ses programmes du lundi 7 septembre « autour de cette actualité qui interpelle nos plus hauts responsables comme nos concitoyens ». Toutes les équipes de l'information de la chaîne ont ainsi été mobilisées dans ce but, avec au programme des « reportages, analyses, témoignages et rendez-vous spéciaux ».

La journée a donc démarré avec « Télématin » qui a proposé différentes chroniques sur le sujet. Dans « Les 4 vérités », Roland Sicard a également reçu François Gemenne, spécialiste des flux migratoires.

Dès 9h55, Sophie Davant a mis la main à la pâte en recevant, dans « C'est au programme », Yann Arthus-Bertrand à l'occasion de son projet « HUMAN » afin qu'il fasse « écho à l'actualité ». À 14 heures, la même Sophie Davant a consacré l'émission « Toute une histoire » au thème « Ils ont dû fuir leur pays », donnant la parole à des « réfugiés » triés sur le volet.

Enfin, les différents journaux de la chaîne ont également été « mobilisés » pour évoquer la situation. À l'aide de tout ce dispositif, France 2 espère sans doute influer sur l'opinion et lui vendre la comédie humanitaire. Il ne faudrait surtout pas que cette opinion aille imaginer que ce qu’elle subit s’appelle en bon français une invasion (« une entrée soudaine et massive » selon Le Petit Robert).

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

35% récolté
Nous avons récolté 700€ sur 2.000€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Téléchargez l’application

L'Ojim sur iTunes Store