Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Facebook veut aussi régenter vos amours via Facebook dating

16 septembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Facebook veut aussi régenter vos amours via Facebook dating

Facebook veut aussi régenter vos amours via Facebook dating

Vous aviez déjà des « amis » sur la fesse du bouc. Quelques-uns, ou quelques centaines voire quelques milliers (mazette !). Ce qui faisait votre fierté et permettait à l’ami Mark Zuckerberg de récupérer de précieuses données, monétisables via la publicité ciblée. Vous aurez peut-être le Libra, la monnaie virtuelle de Mark qui lui permettra de connaître au centime près de connaître vos revenus et vos dépenses. Maintenant vous allez enfin pouvoir rencontrer l’élu ou l’élue de votre cœur via Facebook dating. Le géant américain vient d’ouvrir sa plateforme de rencontres aux États-Unis ainsi que dans 19 autres pays. Le lancement en Europe est programmé pour 2020. Facebook dating est réservé aux personnes majeures (qui va vérifier ?) et apparaîtra directement dans l’application principale de Facebook.

Amour, mode d’emploi

Vous avez le choix : ou vous partez de votre pro­fil habituel ou bien vous créez un avatar, un pro­fil dif­férent. Dans le pre­mier cas vos « amis » décou­vriront sans doute « un brun quar­an­te­naire, cadre de la fonc­tion publique, habi­tant la région parisi­enne, aimant le sport, les bons restau­rants et les sor­ties à deux, recherche blonde bien en chair, drôle, ten­dre pour affinités élec­tives ». Cette sor­tie offi­cielle peut avoir des effets fâcheux.

Vous êtes plus malin, vous créez votre avatar : « beau brun, la trentaine (pourquoi ne pas se raje­u­nir un peu), haut fonc­tion­naire (c’est presque vrai), recherche blonde un peu ronde (on main­tient) pour sor­ties câlines (plus direct) ». Vous avez une fonc­tion­nal­ité dédiée qui va vous per­me­t­tre – après avoir repéré votre proie sur Face­book ou Insta­gram – d’envoyer un cœur sur l’élu ou élue sur son télé­phone. Il/elle vous répond par un cœur ? Vous pou­vez échang­er et le bon­heur est à portée de clic.

Potentiel commercial immense

Ras­surez-vous, des « sécu­rités » sont prévues, qui seront comme à chaque fois con­tournées un jour ou l’autre, mais l’amour dit-on rend aveu­gle. Le vrai objec­tif en con­cur­rençant des appli­ca­tions de ren­con­tre immé­di­ate comme Tin­der, Bum­ble, Easyflirt, Badoo, Coup d’un soir (il y en a des dizaines) est de récupér­er de nou­velles don­nées sur votre vie la plus intime : vos goûts sex­uels, vos local­i­sa­tions de ren­con­tres, vos cadeaux. Le beau brun a ren­con­tré la belle blonde un peu ronde au Quarti­er latin et lui a offert un bou­quet de ros­es ? Pourquoi ne pas lui sug­gér­er des hôtels dans les envi­rons ? Et des sug­ges­tions de fleuristes ? Un petit bijou peut-être ? Et la gen­tille blonde pour­rait offrir au gen­til brun une cra­vate bien choisie ? Ou un bon restau­rant ? Ou un voy­age ? Si vous voulez ren­dre Mark heureux (et plus riche) ren­dez-vous sur Face­book dat­ing en 2020. A vos risques et périls.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Jean-Pierre Pernaut

PORTRAIT — Il est le jour­nal­iste le plus détesté de la bobocratie médi­a­tique parisi­enne (Les Inrocks, Libéra­tion, etc…) mais son « Jour­nal de 13 heures » est le plus suivi du PAF (près de 7 mil­lions de per­son­nes quotidiennement).

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.