Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Facebook veut aussi régenter vos amours via Facebook dating

16 septembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Facebook veut aussi régenter vos amours via Facebook dating

Facebook veut aussi régenter vos amours via Facebook dating

Vous aviez déjà des « amis » sur la fesse du bouc. Quelques-uns, ou quelques centaines voire quelques milliers (mazette !). Ce qui faisait votre fierté et permettait à l’ami Mark Zuckerberg de récupérer de précieuses données, monétisables via la publicité ciblée. Vous aurez peut-être le Libra, la monnaie virtuelle de Mark qui lui permettra de connaître au centime près de connaître vos revenus et vos dépenses. Maintenant vous allez enfin pouvoir rencontrer l’élu ou l’élue de votre cœur via Facebook dating. Le géant américain vient d’ouvrir sa plateforme de rencontres aux États-Unis ainsi que dans 19 autres pays. Le lancement en Europe est programmé pour 2020. Facebook dating est réservé aux personnes majeures (qui va vérifier ?) et apparaîtra directement dans l’application principale de Facebook.

Amour, mode d’emploi

Vous avez le choix : ou vous partez de votre pro­fil habituel ou bien vous créez un avatar, un pro­fil dif­férent. Dans le pre­mier cas vos « amis » décou­vriront sans doute « un brun quar­an­te­naire, cadre de la fonc­tion publique, habi­tant la région parisi­enne, aimant le sport, les bons restau­rants et les sor­ties à deux, recherche blonde bien en chair, drôle, ten­dre pour affinités élec­tives ». Cette sor­tie offi­cielle peut avoir des effets fâcheux.

Vous êtes plus malin, vous créez votre avatar : « beau brun, la trentaine (pourquoi ne pas se raje­u­nir un peu), haut fonc­tion­naire (c’est presque vrai), recherche blonde un peu ronde (on main­tient) pour sor­ties câlines (plus direct) ». Vous avez une fonc­tion­nal­ité dédiée qui va vous per­me­t­tre – après avoir repéré votre proie sur Face­book ou Insta­gram – d’envoyer un cœur sur l’élu ou élue sur son télé­phone. Il/elle vous répond par un cœur ? Vous pou­vez échang­er et le bon­heur est à portée de clic.

Potentiel commercial immense

Ras­surez-vous, des « sécu­rités » sont prévues, qui seront comme à chaque fois con­tournées un jour ou l’autre, mais l’amour dit-on rend aveu­gle. Le vrai objec­tif en con­cur­rençant des appli­ca­tions de ren­con­tre immé­di­ate comme Tin­der, Bum­ble, Easyflirt, Badoo, Coup d’un soir (il y en a des dizaines) est de récupér­er de nou­velles don­nées sur votre vie la plus intime : vos goûts sex­uels, vos local­i­sa­tions de ren­con­tres, vos cadeaux. Le beau brun a ren­con­tré la belle blonde un peu ronde au Quarti­er latin et lui a offert un bou­quet de ros­es ? Pourquoi ne pas lui sug­gér­er des hôtels dans les envi­rons ? Et des sug­ges­tions de fleuristes ? Un petit bijou peut-être ? Et la gen­tille blonde pour­rait offrir au gen­til brun une cra­vate bien choisie ? Ou un bon restau­rant ? Ou un voy­age ? Si vous voulez ren­dre Mark heureux (et plus riche) ren­dez-vous sur Face­book dat­ing en 2020. A vos risques et périls.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).