Accueil | Actualités | Médias | Exclusif : Bernard Tapie rachète Le Monde
Pub­lié le 1 avril 2013 | Éti­quettes : , , ,

Exclusif : Bernard Tapie rachète Le Monde

Finalement le rachat des dépouilles de feu le groupe Hersant n’était qu’un rideau de fumée qui cachait une opération d’une toute autre envergure. La sardine de la Canebière était un petit poisson qui cachait une baleine.

L’Ojim est le premier à vous l’annoncer ce lundi : après deux mois de tractations au plus haut niveau, une promesse de vente a été signée cette nuit entre Louis Dreyfus président du directoire du Monde représentant les principaux actionnaires et la holding de presse de Bernard Tapie.

L’association Hubert Beuve Méry aurait cédé ses parts en même temps que les trois actionnaires majoritaires (Bergé, Niel, Pigasse) et le groupe espagnol Prisa qui a préféré récupérer sa mise. Le Pôle d’indépendance (Société des rédacteurs, Société des lecteurs, Société du Personnel) se retrouve en dessous de la minorité de blocage de 34% du fait de la vente de l’association Beuve-Méry, Bernard Tapie en aurait fait une condition sine qua non de la vente.

Déjà affaibli par l’érosion de ses ventes et le décès de son rédacteur en chef Erik Izraelewicz en novembre 2012 Le Monde n’était plus vraiment soutenu par ses actionnaires de référence lassés de devoir mettre de nouveau la main à la poche.

Bernard Tapie a annoncé que la vente des titres Hersant (dont La Provence) était déjà conclue sans indiquer le nom de l’acheteur. Il a précisé qu’il n’avait pas l’intention de se présenter à la mairie de Paris comme le bruit en a couru pendant quelques heures.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This