Accueil | Actualités | Médias | Euronews va lancer la première chaîne d’info panafricaine
Pub­lié le 27 janvier 2014 | Éti­quettes : , , ,

Euronews va lancer la première chaîne d’info panafricaine

Ça y est, le projet ambitieux de lancer une chaîne d’information panafricaine multilingue est lancé.

Ce samedi 25 janvier, Michael Peters, PDG de la chaîne internationale Euronews, a signé à Brazzaville (Congo) un partenariat avec la chaîne publique du pays, TV Congo, en vue de créer la première chaîne d’information panafricaine. Baptisée Africanews et destinée à l’Afrique subsaharienne, elle « sera filiale à 100 % d'Euronews qui en garantira l'autonomie rédactionnelle et la qualité éditoriale », a expliqué M. Peters.

Un budget de 90 millions d’euros sur sept ans y sera consacré, ce qui implique un partenariat avec d’autres chaînes africaines. Les négociations sont d’ailleurs déjà en cours avec plusieurs télévisions publiques, notamment celles de l’Afrique du Sud, du Ghana, du Kenya, du Sénégal et de l’Éthiopie. En bref, Euronews veut réitérer ce qu’elle a créé en Europe, mais cette fois à l’échelle de l’Afrique. Chose qui n’avait jamais été faite, bien que tentée plusieurs fois dans le passé.

« Africanews va créer une newsroom installée à Brazzaville rassemblant 40 journalistes venant de différents pays africains. Cette newsroom produira dans un premier temps 30 % des sujets de la chaîne et puisera le solde dans le pool d'images et de reportages commun à Euronews et Africanews. Cette dernière montera progressivement en charge et devrait produire 70 % du contenu de la chaîne d'ici à sept ans. De son côté, Euronews reprendra des sujets d'Africanews dans sa chaîne d'information », a indiqué Michael Peters.

Africanews débutera en deux langues, le français et l’anglais, avant de s’étendre au portugais, à l’arabe, au swahili et à l’espagnol. Elle pourra bénéficier, pour se lancer, du réseau déjà établi en Afrique par Euronews, qui couvre 22 millions de foyers. Jusqu’ici, ces derniers étaient également couverts par des chaînes internationales comme France 24, la BBC ou encore Al Jazeera, mais jamais une chaîne africaine de ce type n’avait vu le jour.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

8% récolté
Nous avons récolté 155,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux