Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Euronews, plus dure sera la chute

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

7 mars 2023

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Euronews, plus dure sera la chute

Euronews, plus dure sera la chute

Temps de lecture : 2 minutes

Euronews c’est CNN en Europe avec la même orientation libérale libertaire, mais aussi des pertes astronomiques, une grève perlée pour ses trente ans d’existence et maintenant quasi la moitié des employés envoyés à la case chômage.

De Charybde en Scylla, en Charon

Charybde et Scyl­la sont deux mon­stres féminins dont par­le Homère. Deux mon­stres marins, sym­bol­isés par deux écueils, si l’on échappe à l’un on tombe dans l’autre. Charybde c’était d’abord en 1993 le con­sor­tium de dix groupes audio­vi­suels européens dont France télévi­sions qui crée Euronews pour con­cur­rencer le suc­cès de CNN en Europe. Scyl­la, c’est de début 2015 à fin 2021 Media Globe Net­works, une société de l’homme d’affaires égyp­tien Naguib Sawiris pro­prié­taire de la chaîne à 88%. Charon qui emporte les âmes des morts par-delà le Styx le fleuve des enfers, ce pour­rait être le fonds por­tu­gais Alpac Cap­i­tal qui rachète les parts de l’égyptien fin 2021.

Des océans de pertes

Puisque nous sommes dans les métaphores mar­itimes, restons‑y. Les pertes cumulées sont océaniques, 160M€ en cumul. Plus de 20M€ pour la seule année 2021, et on ne voit pas com­ment 2022 aurait pu être meilleur.

Logée dans des locaux pres­tigieux du nou­veau quarti­er de La Con­flu­ence à Lyon, trop grands et trop chers, alour­die d’une armée de jour­nal­istes et de fonc­tions sup­ports de cinq cents per­son­nes, la chaîne est au bord du naufrage et jette par-dessus bord une par­tie de l’équipage. On par­le d’un Plan de sauve­g­arde de l’emploi (com­prenez licen­ciements) de 200 per­son­nes d’ici octo­bre 2024.

Le siège de Lyon sera quit­té, seules les rédac­tions émet­tant en français, russe et far­si seront main­tenues dans de nou­veaux locaux. Les rescapés des autres rédac­tions seront dis­per­sés dans de nou­veaux bureaux à Rome, Berlin, Lis­bonne, Madrid et Lon­dres suiv­ant l’annonce du nou­veau patron Guil­laume Dubois venu de LCI. Tous aux can­ots de sauvetage !

Voir aus­si : Un Français, Guil­laume Dubois, à la tête d’Euronews

Vidéos à la une