Accueil | Actualités | Médias | Éric Zemmour menacé de mort : annulation d’une conférence à Liège
Pub­lié le 14 janvier 2015 | Éti­quettes :

Éric Zemmour menacé de mort : annulation d’une conférence à Liège

Il devait tenir hier soir, à l'invitation du Cercle de Wallonie, une conférence à Liège sur le thème « Liberté, laïcité, obscurantisme ». Menacé de mort, Éric Zemmour n'a finalement pas pu tenir séance.

« Éric Zemmour fait l’objet depuis quelques jours de graves menaces de mort. Il vient d’être mis sous haute protection par le Ministère de l’Intérieur français. Ce dernier ne souhaite faire courir aucun risque tant à Éric Zemmour qu’à ses audiences. Toutes conférences ou manifestations publiques lui sont interdites », a annoncé le Cercle dans un communiqué.

L'écrivain était attendu à 19h30 au château du Val Saint-Lambert alors que la salle affichait complet. Le Cercle de Wallonie avait, lui aussi, reçu plusieurs menaces pour le dissuader de recevoir M. Zemmour. « Nous avions reçu beaucoup de menaces mais nous avions décidé de faire face, car nous sommes des militants de la parole libre. Mais nous ne pouvions pas faire courir de risque ni à Éric Zemmour, ni à son audience », a cependant expliqué l'association qui a décidé de maintenir un débat sur le même thème en compagnie d'autres invités.

Pourtant, celle-ci rappelle que « contrairement à la venue d’Éric Zemmour à Bruxelles, aucune manifestation n’avait été annoncée à Liège et la police de Seraing ne prévoyait pas de mesures de sécurité particulières ».

Crédit photo : Thesupermat via Wikimedia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This