L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
En panne de lecteurs, Siné Mensuel lance un appel aux dons

9 octobre 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | En panne de lecteurs, Siné Mensuel lance un appel aux dons

En panne de lecteurs, Siné Mensuel lance un appel aux dons

9 octobre 2014

Temps de lecture : < 1 minute

Siné Mensuel va mal. Trois ans après sa création, le magazine satirique lancé par l’ancien dessinateur de Charlie Hebdo diffuse un appel aux dons.

Objec­tif : recueil­lir 100 000 euros avant la fin de l’an­née, le men­su­el pré­ten­dant n’avoir « dans [ses] caiss­es que de quoi tenir deux mois ». « On a fait le bilan fin sep­tem­bre. On ne doit rien à per­son­ne, mais on a besoin d’ar­gent pour con­tin­uer à paraître », a expliqué à l’AFP Cather­ine Sinet, direc­trice de la pub­li­ca­tion et épouse de Siné. Celle-ci a égale­ment pré­cisé que les ventes du mag­a­zines avaient bais­sé de 13 % cette année.

En effet, Siné Men­su­el vend en moyenne 15 000 exem­plaires, là où il lui faudrait 17 000 exem­plaires pour être à l’équilibre, soit un manque de 2000 lecteurs par mois. Cet appel aux dons vise ain­si à relancer la machine qui, pour le moment, « perd un peu de fric à chaque numéro », assure le jour­nal sur son site.

Dans un com­mu­niqué, le mag­a­zine satirique d’ex­trême-gauche pré­cise : « Nous restons fidèles à nos principes : pas de pub, pas d’in­vestis­seurs, pas de grands patrons au cap­i­tal… On veut juste garder notre lib­erté et notre niaque. Sans compromission. » 

Rap­pelons que Siné Men­su­el a été lancé seize mois après l’ar­rêt de Siné Heb­do et trois ans après le licen­ciement du dessi­na­teur Siné de Char­lie Heb­do, pour un dessin sur Jean Sarkozy jugé anti­sémite par Philippe Val. Ce dernier a, depuis, été con­damné pour licen­ciement abusif en rai­son du droit à la satire.

Crédit pho­to : mon­tage Ojim (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés