Accueil | Actualités | Médias | Du changement à la tête de Marianne
Pub­lié le 15 novembre 2013 | Éti­quettes : , , , , ,

Du changement à la tête de Marianne

Suite à la démission de Maurice Szafran, un nouveau patron a été nommé à la tête du magazine Marianne, en grave difficulté financière.

C’est ainsi l'ancien directeur délégué du Figaro, en charge de TV Magazine, Frédérick Cassegrain, qui devient directeur général de l’hebdomadaire, révèle La Correspondance de la Presse. Aussi, le poste de président du Conseil d’administration a été proposé à Jean-François Kahn, co-fondateur de l’hebdomadaire. Après avoir été consulté pour élaborer la nouvelle version du Nouveau Marianne, celui-ci se voit donc proposé ce poste non-exécutif.

Le journaliste, absent de Paris actuellement, n’a pas encore accepté mais, selon le premier actionnaire du magazine, Yves de Chaisemartin, sa réponse ne serait qu’une formalité. « Je ne vois pas pourquoi il refuserait, il m'a donné son accord au préalable », a-t-il confié au Monde. « Quand je croise des gens dans la rue avec lui, il incarne pour eux le journal », ajoute ce dernier pour justifier ce choix, que l’on pourrait qualifier de bien rétrograde pour un nouvel élan.

Selon l'actionnaire, Jean-François Kahn va poursuivre son rôle de coordinateur éditorial qu'il assure depuis la rentrée. Quoi qu’il en soit, les choses seront clarifiées lors d'une réunion prévue lundi 18 novembre. Rappelons que Marianne a perdu autour de 3 millions d’euros les dix-huit derniers mois.

Voir le portrait que l’Ojim a consacré
à Maurice Szafran, patron de l’anticonformisme conforme

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux