Accueil | Actualités | Médias | Documentaire : la fin de la presse papier en 2029 ?
Pub­lié le 29 août 2014 | Éti­quettes :

Documentaire : la fin de la presse papier en 2029 ?

Dans un documentaire diffusé mardi dernier, Arte s'interroge sur l'avenir et la mutation de la presse papier face au numérique.

Intitulé « Vers un monde sans papier », le sujet prévoit la disparition des éditions papier d'ici quelques décennies, voire moins : en 2022 en Australie, en 2024 en Espagne, en 2029 en France, en 2030 en Allemagne et même dès 2017 aux États-Unis.

Pierre-Olivier François, le réalisateur, s'est rendu aux quatre coins du monde pour suivre celles et ceux qui vivent de la presse, du livreur de journaux indien au journaliste américain hyper connecté et polyvalent. Dans son documentaire, il étudie avec le recul nécessaire la mutation technologique de la presse, et se contente d'en faire le bilan et d'en imaginer l'avenir.

Concernant la presse française, il cherche surtout à comprendre comment celle-ci va pouvoir se renouveler alors que seules les subventions publiques la maintiennent en vie aujourd'hui. Et même si les recettes publicitaires liées au numérique se développent, elles sont pour le moment loin d'être suffisantes.

« Imprimé » rime-t-il avec « périmé » ? Pour le savoir, le documentaire (que l'Ojim vous recommande) est disponible en rediffusion jusqu'à mardi prochain sur le site internet d'Arte.

Cliquez ici pour le visionner

Crédit photo : capture d'écran vidéo documentaire Arte.tv

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This