Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Deuil dans les familles royales, Point de vue en difficulté ?

24 juin 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Deuil dans les familles royales, Point de vue en difficulté ?

Deuil dans les familles royales, Point de vue en difficulté ?

24 juin 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Point de vue, ex Point de vue Images du monde, le magazine people des têtes couronnées, devait fêter ses 75 ans en 2020. Un âge respectable, mais on sait que le Covid touche surtout les personnes âgées et le magazine pourrait être une victime supplémentaire parmi les nombreux titres de la presse écrite touchés par des restrictions.

Royalement vôtre

C’est le titre bien choisi de la société éditrice du jour­nal après le rachat au groupe Altice de Patrick Drahi en 2018. Et avec du beau monde, Adélaïde de Cler­mont-Ton­nerre la prési­dente et direc­trice de la pub­li­ca­tion, Stéphane Bern pour l’histoire souri­ante et sur le plan financier, Artémis la hold­ing finan­cière de François Pin­ault (de très nom­breux vig­no­bles, Cour­règes, les croisières de luxe Ponant et surtout via Ker­ing, Guc­ci, Yves Saint Lau­rent et Boucheron). Artémis con­trôle égale­ment 100% de l’hebdomadaire Le Point.

Presstalis+Covid = crise

Le jour­nal n’est paru que par inter­mit­tence au print­emps 2020, reparais­sant nor­male­ment par la suite. Les soubre­sauts de Presstal­is ont déséquili­bré un jour­nal qui dépendait très large­ment de ses ventes en kiosque et était peu acheté sous sa forme dig­i­tale. La prési­dente et direc­trice de pub­li­ca­tion annonçait dans un com­mu­niqué que Presstal­is devait de l’ordre de 3M€ à sa société. Pire, la mise en vente de nou­veaux numéros aug­mente le risque d’im­payés La dif­fu­sion de l’hebdomadaire approchait les 200.000 exem­plaires en 2019, avec une bonne part à l’étranger où le titre est très connu.

Le groupe emploie 80 per­son­nes et souhaite main­tenant se tir­er des griffes de Presstal­is sans doute pour rejoin­dre le con­cur­rent MLP, pour autant que l’administrateur judi­ci­aire l’autorise. Mal­gré un goût que l’on peut devin­er pour les mon­dan­ités couron­nées, François Pin­ault n’a pas l’air pour le moment de vouloir remet­tre de l’argent dans l’affaire, il suf­fi­rait pour­tant d’1 ou 2 % des béné­fices de Guc­ci pour que les fans des rois et reines retrou­vent le sourire. Après Grazia, Point de vue est le deux­ième mag­a­zine en dif­fi­culté, mais ils risquent d’être les pre­miers d’une douloureuse série.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés