Accueil | Actualités | Médias | Des députés PS en appellent à l’état pour sauver Sipa News
Pub­lié le 7 décembre 2012 | Éti­quettes : ,

Des députés PS en appellent à l’état pour sauver Sipa News

Lâchée par ses actionnaires, Sipa News joue actuellement sa survie. Des députés du Parti Socialiste, à l’initiative d’Anne-Yvonne Le Dain, députée de l'Hérault et vice-Présidente de la Région Languedoc-Roussillon, se sont mobilisés pour sauver l’agence de presse française.

Dans une lettre remise jeudi 6 novembre 2012 à la ministre de la Culture, Aurélie Filipetti, cette poignée de députés PS demande à ce que « l’État accompagne cette agence par de la commande publique, comme il le fait pour l'AFP à hauteur de 120 millions d'euros par an, soit 40% des recettes de l'agence historique ». Pourtant, seul 2% de cette somme serait nécessaire au sauvetage de l’agence, note Télérama. « Députés PS, nous sommes déterminés à ne pas laisser Sipa News disparaitre. Nous préparons des initiatives avec mes collègues » a renchérit Anne-Yvonne Le Dain sur son compte Twitter.

Crédit photo : chicoluz via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux